ActuNautique.com

Après le chavirage d'un yacht, le chantier Northern Marine dans la tempête

Le yacht Blood Baron chavire lors de sa mise à l'eau

Le yacht Blood Baron chavire lors de sa mise à l'eau

Survenu il y a 10 jours, le lancement du tout dernier né du chantier, qui a viré à la catastrophe, hypothèque l'avenir du chantier américain, d'autant plus que les révélations du chef de projet du bateau, ne lasse pas de poser bien des questions.

 

Car à y regarder de plus près, il semble que les problèmes de répartition des masses et de ballasts sous-dimensionnés, voire de technologie de mise à l'eau, soient à l'origine du problème.

Rappelons que la semaine dernière, le "Blood Baron", un yacht de 90 pieds de près de 10 millions de dollars de type Northern Marine 85, fierté du chantier d'Anacortes, dans l'Etat de Washington, avait chaviré lors de sa mise à l'eau (lire notre article avec la vidéo).

Depuis lors, les langues se sont déliées, et notamment celle de l'ancien chef de projet du yacht, Aaron Pufal, licencié en décembre 2013 par le propriétaire du yacht.

Par l'intermédiaire de son blog, Aaron Pufal a indiqué le 19 mai, avoir alerté le chantier le 16 septembre 2013 qu'il redoutait un problème lors du transport du yacht et de sa mise à l'eau, la technique imaginée par le chantier ne lui semblant pas adéquate (pas de maintien latéral notamment). 

En parallèle, il avait remarqué des balancements étonnants de la coque lors des opérations d'aménagement du yacht, qui l'avaient conduit à faire réaliser une étude de stabilité complémentaire, commanditée auprès de la société Roddan Engineering. Cette dernière avait conclu à la nécessite de renforcer la volumétrie des ballasts, le Bood Baron se révélant être plus léger que les navires similaires déjà construits par le chantier.

Licencié depuis lors, l'officier se demande si les recommandations qu'il avait faites à l'époque ont bien été prises en compte par le chantier et le propriétaire.

Durant le chavirage 6 personnels du chantier se trouvaient à bord, dont deux qui ont été légèrement blessés, l'un d'eux devant être évacué en cassant un vitrage de coque.

Dans ce contexte, l'enquête des Coast-Guards se poursuit, dans un climat difficile : le chantier New World Boat Builders, qui construit les Northern Marine, a renvoyé chez eux ses 50 salariés la semaine dernière, et personne ne sait si la production reprendra. Ce, alors même que la société doit terminer un yacht de 80 pieds dont le chantier est stoppé depuis août dernier, suite à un litige juridique... 

Dans un communiqué de presse, le chantier a indiqué que la stabilité du navire n'était pas en cause mais que le navire avait chaviré suite à un problème survenu sur le chariot de convoyage qui le mettait à l'eau, le navire ayant alors ripé.

Le chantier a indiqué avoir construit 35 yachts allant de 57 à 151 pieds, sans rencontrer le monidre souci de stabilité, et à démenti les dires d'Aaron Pufal.

=> autres articles sur Northern Marine

Partager cet article

Commenter cet article