ActuNautique.com

Le chantier naval STX Saint Nazaire (44) mis en vente

Chantier STX de Saint Nazaire

Chantier STX de Saint Nazaire

Son propriétaire coréen est en quête de liquidités.

 

A vendre, pas à vendre ?

Depuis des mois, la filiale française du sud-coréen STX faisait l'objet de rumeurs quant à sa vente ou à sa non vente.

Son actionnaire, la banque publique Korea Developement Bank (KDB) vient de confirmer avoir mandaté le Crédit Suisse pour trouver un repreneur, tant pour sa filiale française que pour sa filiale finlandaise d'ailleurs.

Gros créancier du groupe STX quand ce dernier était tombé en faillite l'an dernier en Corée du Sud, KDB en avait pris le contrôle à cette occasion et la banque ne faisait pas mystère de son besoin de rentrer - ne serait-ce qu'un peu - dans ses frais.

La bonne santé de sa filiale française, non touchée par la mauvaise santé de sa maison-mère, qui dispose d'un plan de charge de près de 4 ans, constituera sans nul doute un avantage comparatif fort pour un éventuel repreneur, sachant que l'Etat détient près de 33,3% de la société, qui emploie 2000 salariés directement et 4000 de plus, indirectement.

En Finlande, l'Etat est allé chercher le chantier allemand Meyer Werft à la rescousse pour sauver ce qui peut l'être encore, à savoir le site de Turku, car pour celui de Rauma, la messe a déjà été dite.

l'An dernier.... 

=> autres articles sur le chantier STX

Partager cet article

Commenter cet article