ActuNautique.com

Première interview de Paul Meilhat après sa victoire dans la Solo Basse Normandie 2014

Première interview de Paul Meilhat après sa victoire dans la Solo Basse Normandie 2014
Paul Meilhat nous livre ses premières impressions après sa victoire !

 

ActuNautique - Comment s’est jouée cette victoire ?

Paul Meilhat : « Dans la première nuit de course, nous avons été quatre ou cinq bateaux à nous échapper en jouant avec les brises thermiques le long de la côte du Cotentin. C’était vraiment tactique, il fallait aller chercher les effets de site entre les pointes. Ensuite, nous sommes arrivés à la pointe nord du Cotentin avec le courant favorable. La tentation était de rester au large pour en bénéficier le plus possible. J’ai été le premier du groupe à décider de revenir à terre, en anticipant la renverse de courant et le vent qui allait tomber. Cela a été payant car ceux qui étaient restés au large ont eu, au final, un mal fou à revenir sur Cherbourg, où l’entrée dans la grande rade était un point de passage obligatoire. Je suis passé en tête et comme, par la suite, le vent a abandonné totalement la flotte, c’est ce pointage à Cherbourg qui a servi de classement officiel. »

=> accéder au récit de la course

Et maintenant, quel est le planning des jours à venir ?

PM : « Il y a pas mal de détails techniques que je souhaite encore améliorer sur SMA. C’est normal, je prends mes marques et chaque coureur aime bien personnaliser son bateau. Il va falloir aussi vérifier que le bulbe n’est pas abimé car j’ai heurté une roche qui n’était pas marquée sur la carte dans le raz de Barfleur. Mais avec Jimmy (Le Baut), je dispose d’un préparateur de grand talent. L’objectif est de pouvoir tester toutes les petites modifications que l’on va faire pendant la Le Havre All Mer Cup. »

Après la Transat, une victoire sur cette course, c’est bon pour la confiance ?

PM : « C’est évident d’autant que les deux exercices sont vraiment différents. Maintenant, je ne vais pas changer ma méthode d’approche. L’objectif reste d’être prêt pour la Solitaire du Figaro. Avoir gagné, c’est bien, mais il faut se dire qu’à chaque départ, les compteurs sont remis à zéro. Il ne faut pas considérer que tout est acquis. Il y a encore du boulot. »

=> autres articles sur la Solo Basse Normandie
=> autres articles sur Paul Meilhat

 

 

Partager cet article

Commenter cet article

Billy 19/05/2014 16:48

Du beau sport, une belle intuition et une personnalité simple, j'aime bien Paul Meilhat c'est dommage que la course ai été arrêté mais je pense qu'il aurait quand même gagné.
Un peu decu par le résultat de Nicolas Jossier, il aurait pu faire mieux.