ActuNautique.com

Solo Basse Normandie - point au terme de la première journée de course

Photos de la Solo Basse Normandie 2014
Photos de la Solo Basse Normandie 2014

Photos de la Solo Basse Normandie 2014

Une première journée rythmée par des vents faibles et les courants....

A 20h, le départ des 17 solitaires engagés a été le plus chaud. La flotte est vite compacte le long de la ligne et on a bien cru que le départ serait anticipé. Finalement, au top aucun Figaro Bénéteau ² ne se s’interposait dans le viseur bateau comité - bout de ligne. Un départ favorable, justement, à la bouée. 

Sam Goodchild parti à gauche du plan d’eau effectue une remontée au vent parfaite, virant dans un très bon tempo pour être dans le cadre idéal à la bouée de dégagement ; son Team Plymouth enroule en tête, devant son compatriote Ed Hill McMillan Cancer Support et Paul Meilhat sur SMA.

La flotte arrive toujours bien groupée, avec nombre de figaristes en bâbord qui doivent croiser et s’intercaler pour le passage de la marque. Aucun incident à déplorer, tout se passe dans la maîtrise et la cordialité. Le groupe SOLO s’envole vers Chausey, sous spi, au largue serré... quand le signal des DUO HN retentit !!

Bon départ pour les 9 équipages. C’est le JPK 9,60 Walhalla qui passe en tête la bouée de dégagement suivi du Sun Fast 3200 MacDo de Cherbourg. Les croiseurs font route directe vers la Basse Jourdan, dans le large de la côte Ouest de la Manche au Sud-Est de Jersey.

Vient ensuite le départ Class 40, qui se déroule avec quelques incompréhensions, et qui voit finalement les 3 unités s’élancer et enrouler la marque au vent groupées. Groupement Flo mène devant Campagne de France et Advanced Energies. La brise d’une dizaine de nœuds emmène les concurrents dans le soleil couchant… 

Vers 2h du matin, le bateau comité retrouve d’abord l’Actual 46Ville de Donville, DUO HN, en tête après la Basse-Jourdan. La brise s’est maintenue, ça galope. En SOLO, Skipper MACIF est 1er, 2ème Espoir Basse-Normandie, 3ème Groupe Fiva ; ils ont profité d’une bascule de vent à gauche après la marque pour ravir la tête à Team Plymouth.

Les concurrents sont très étalés après sept heures de course. A l’entame de cette deuxième partie de nuit, le vent commence à mollir tandis que la renverse des courants a lieu en remontant vers le Nord Cotentin. Sam Goodchild est le premier à aller à la côte pour s’abriter des ‘forces’ contraires. Bien lui en a pris, car une heure plus tard, la pétole s’installe et il n’y a plus d’autre choix que de tirer à terre, Team Plymouth est de nouveau leader…

En fin de nuit, ils sont sept dans une échappée à tricoter dans la baie de Diélette : SMA et BLACK MAMBA (Rockfish) ont quelques longueurs d’avance.Puis viennent Espoir Basse-Normandie, Skipper Macif, Team Plymouth, Groupe Fiva et In Extenso Experts Comptables.

Yann Elies sur Groupe Queguiner-Leucemie Espoir , mal placé au départ, se
rapproche.

En class 40 Halvard Mabire, sur Campagne de France, a repris le meilleur
dans la Baie de Carteret sur Brieuc Maisonneuve, Groupement Flo. Au petit matin, le vent est modéré et des risées localisées accompagnent le retour des courants favorables.

Les voiliers avancent et l’ordre du classement change quelque peu au sein du groupe de tête. Au pointage du Raz Blanchard, nous avons en trois minutes : 1er Sam Goodchild -Team Plymouth talonné par Paul Meilhat - SMA et Alexis Loison -Groupe Fiva et trois minutes plus tard, c’est Yohann Richomme sur Macif qui pointe en 4ème position.

Il s’agit maintenant de négocier l’atterrissage à Cherbourg.

Ce sera encore un grand moment stratégique… Car, au fur et à mesure qu’ils s’en rapprochent, épaulés par le courant, le vent s’écroule complètement.Beaucoup arrivent du large, et doivent piquer en direction de la passe de l’Ouest. S.Goodchild, A.Loison et Y.Richomme ont tardé à virer et, comme il n’y a pas d’air, ils se trouvent embarqués vers l’Est plus qu’il ne faut. Team Plymouth s’en tire et enroule le Fort de l’Ouest au plus près, Groupe Fiva s’en sort en perdant trois places mais c’est Macif qui se trouve le plus gêné…

Paul.Meilhat est le seul à choisir de longer la côte pour entrer en rade et ça marche. En position intermédiaire, nous retrouvons J.Ahrweilher, N.Jossier et Yves Elies. Puis à la mi-journée, la renverse intervient d’abord en rade de Cherbourg et la brise thermique, attendue, arrive très doucement donnant près de deux heures très indécises sur l’avancée des voiliers.

=> autres articles sur la Solo Basse Normandie 

La ligne d’arrivée DUO HN est en place, et Ville de Donville coupe enfin la

ligne 1er en temps réel à 13h45.

Un pointage SOLO est prévu à la marque Roches NW au niveau de la passe de l’Est, le temps que les figaristes traversent la rade… 13h53 SMA est le 1er à la porte, Paul Meilhat a pris l’avantage sur Sam Goodchild, Team Plymouth est second à 14h04. In Extenso Experts Comptables est relevé à 14h13, Nicolas Jossier est 3ème (et 1er des skippers normands).

A noter la remontée de Yann Elies, encore, le skipper a bien calculé et ses choix pour cette partie délicate des abords de Cherbourg ont parfaitement fonctionné. Groupe Queguiner Leucémie Espoir est 4ème à 14h21. Suivent dans la foulée, Joan Ahrweilher 5ème avec Espoir Basse Normandie à 14h23 et Alexis Loison 6ème et son Groupe Fiva à 14h25.

7ème Black Mamba (Rockfish) Henry Bombyà 14:31:09, 8ème Isabelle Joschke Generali Horizon Mixité à 14:32:20, 9ème SkipperMacif Yoann Richomme à 14:38:31, 10ème Alan Roberts Artemis 23 à 14:40:17, 11ème Richard Mason Artemis 77 à 14:47:12.

Après, un bel espace s’est creusé d’autant plus important que le vent est plus léger à l’arrière : 12e Ed Hill McMullan, 13eme Jackson Boutell Artemis 20, 14e Samuel Matson Artemis 21, 15ème Nick Cherry Redshift, 16ème David Kenefick Full Irish et 17ème Claire Pruvot Port de Caen Ouistréham

Du côté des Class 40, Advanced Energies abandonne pour des problèmes techniques et fait escale à Cherbourg pour réparer. Campagne de France et Groupement Flo décident de terminer leur route vers Ouistréham au moteur.

Les 17 solitaires en course poursuivent vers le Raz de Barfleur à contre courant. Une seconde nuit en mer les attend dans la partie Est de la Manche. L’arrivée est toujours prévue à Deauville, tout dépend des prévisions météos du soir ; une réduction de parcours est envisagée…

=> toute l'actualité des courses au large et régates

Partager cet article

Commenter cet article