ActuNautique.com

Le port à sec de Concarneau (29) évolue en un véritable pôle nautique

A l'occasion de cette évolution stratégique, il change de nom et devient "Le Pasco" !

 

Proposer de simples services de stockage à sec des bateaux de plaisance n'était pas suffisant pour le port à sec de Concarneau, qui souhaite s'affirmer comme une véritable alternative au port à flot !

Dans ce contexte et à l'occasion d'une revue stratégique, le port à sec de Concarneau a fait sa révolution, avec l'arrivée d'un nouveau dirigeant, Yann Labbé !

Originaire de la Cité maritime, ce chef d’entreprise visionnaire a décidé d'impulser un second départ au port à sec. Son projet : le positionner comme l’alternative aux ports à flot et en faire un réel moteur d’une dynamique nautique.

Une dynamique qui passe par l'adossement aux services du port à sec, d'un pôle nautique, qui se résume dans un slogan on ne peut plus clair : « du port à sec au pôle nautique » !

Cette petite révolution fera du port à sec un véritable lien fédérateur de la filière nautique, qui souhaite à terme, faciliter la vie des plaisanciers, autour du site du Pasco, qui donne d'ailleurs désormais son nom au port à sec.

La mise en place de cette offre repose sur la construction de nouveaux bâtiments. D’ores et déjà le projet d’installation d’un atelier de mécanique marine de 240 m2 est acté. D’autres bâtiments à destination commerciale sont à l’étude.

Catalyseur de compétences techniques professionnelles, Le Pasco ambitionne de générer des emplois à court terme.

Le port à sec du Pasco, en bref :

  • un port en cœur de ville commerces et services accessibles à pied
  • 2,5 hectares entièrement clos et sécurisé
  • + 600 places de stockage vertical sur bers (fournis) pour les bateaux moteur, semi-rigide, voiliers et bateaux professionnels
  • entreposage couvert pour le stockage des semi-rigides sur remorque (non fournie)
  • une équipe professionnelle à l’écoute des clients :
  • une zone de carénage de 2000 m2 aux normes environnementales, labellisée « vague bleue » et membre du réseau « éconav » avec gestion et traitement des eaux 
  • des moyens de manutention importants 
  • des moyens de calages inox en grande quantité, 400 pairs de bers
  • une cale de mise à l’eau située à 500 mètres du port à sec. La cale du Roudouic, permet par son inclinaison, les manutentions quels que soit le niveau de marée et ses coefficients.
  •  pas de démâtage pour les voiliers à la sortie d’eau pour une mise sur cale
  • une zone d’attente à flot de 3 places au port de plaisance

Il est à noter que Le Pasco s'est associé aux Recycleurs Bretons et a rejoint le premier réseau de déconstruction navale en Bretagne. En qualité d’adhérent-partenaire de ce réseau, Le Pasco est à même de conseiller les plaisanciers souhaitant se débarraser de leur vieille coque !!

=> autres articles sur Concarneau

Le port à sec de Concarneau (29) évolue en un véritable pôle nautique

Partager cet article

Commenter cet article