ActuNautique.com

Les ferries de MyFerryLink interdits d'accoster à Douvres

Les ferries de MyFerryLink interdits d'accoster à DouvresLes ferries de MyFerryLink interdits d'accoster à Douvres

Le petit montage opéré suite à la faillite de SeaFrance, et qui a permis à Eurotunnel de se positionner sur le marché des ferries transmanche, rejeté par l'Autorité Britannique de la Concurrence.

Ce n'est une surprise pour personne... sauf en France peut-être, et encore...

La Competition and Markets Authority britannique (CMA) a confirmé vendredi, sa décision irrévocable d’interdire aux deux anciens ferries de Sea France, repris par Eurotunnel, et exploités par la Scop MyFerryLink, d'accoster à Douvres !

La compagnie dispose d'un délai de 6 mois pour s'éxécuter.

Selon l'autorité britannique de la concurrence, cette décision se justifie par la position dominante d'Eurotunnel sur les liaisons transmanche, et par le fait que deux des trois opérateurs de ferries sur la ligne Calais-Douvres, DFDS et... MyFerryLink (!), génèrent des pertes substancielles.

Sachant qu'Eurotunnel éponge, par la rentabilité du tunnel, les pertes courantes de MyFerryLink, cette situation ne peut à terme que fragiliser l'opérateur danois DFDS.

Et créer de facto un duopôle entre Eurotunnel et P&O, troisième opérateur de la ligne.

En réaction à cette décision, Eurotunnel, qui avait déjà mis en doute l'indépendance de la CMA, réflexe bien français, et la Scop MyFerryLink opérant ses ferries coque nue, ont décidé de faire appel.

=> autres articles sur MyFerryLink
=> l'actualité des ferries sur ActuNautique.com

Terminal ferry transmanche de Calais

Partager cet article

Commenter cet article