ActuNautique.com

Le voilier du futur financé pour 40% par l'Etat

le voilier du futur, un projet sécurisé par 40% de financement publique

le voilier du futur, un projet sécurisé par 40% de financement publique

Par ce geste, l'Etat fait un signe fort en direction de la filière nautique française, filière industrielle d'excellence.

C'est une bonne nouvelle en faveur des industries nautiques qui nous vient des services de l'Etat : Matignon vient de signer l'engagement financier de l'Etat en faveur du programme industriel "voilier du futur" porté par Catherine Chabaud, Julian Stone et Innovations Bleues.

Dans ce cadre, l'Ademe va apporter 4.2 millions d'euros au projet, soit 40% de son budget total.

A l'équipe de pilotage du projet, composée notamment du groupe cherbourgeois Grand Large Yachting, d'aller chercher les 60% restants.

17 entreprises ainsi que 5 laboratoires de recherche sont partenaires de ce projet,  destiné à imaginer le voilier du futur, un segment de marché sur lequel la France détient le leadership mondial.

Chacune d'entre elle apportera sa contribution, dans le domaine d'innovation qui est le sien.

Sachant que 4 régions ont déjà fait connaître leur intérêt pour ce projet, du fait du dynamisme de cette filière sur leurs territoires, le groupe Total venant quant à lui de signer un premier engagement.

C'est en 2018 qu'un premier bateau laboratoire devrait être mis à l'eau, qui se présentera comme une vitrine commerciale d'une vision française de l'économie circulaire maritime.


 
 Catherine Chabaud présente
 pour ActuNautique.com
 le projet de Voilier du Futur
 


"J’ai lancé ce projet avec Julian Stone, également engagé sur
les questions de développement durable de la filière nautique.
Nous avons pour volonté commune de mobiliser les acteurs
du monde maritime pour la préservation de l’environnement
dans le cadre d’une gestion durable des activités maritimes.

Avec Voilier du Futur, nous souhaitons pousser les innovations
sur les bio-matériaux pour le nautisme, les énergies renouve-
lables embarquées, le traitement des eaux et des déchets
à bord, les peintures antifouling…

C’est pour moi LE projet engagé des années qui viennent".

 

Partager cet article

Commenter cet article