ActuNautique.com

Deux frégates françaises évacuent des occidentaux de Libye

Evacuation des ressortissants étrangers de Libye, par les frégates Montcalm et Corbet de la Marine Nationale - photos : EMA
Evacuation des ressortissants étrangers de Libye, par les frégates Montcalm et Corbet de la Marine Nationale - photos : EMAEvacuation des ressortissants étrangers de Libye, par les frégates Montcalm et Corbet de la Marine Nationale - photos : EMAEvacuation des ressortissants étrangers de Libye, par les frégates Montcalm et Corbet de la Marine Nationale - photos : EMA

Evacuation des ressortissants étrangers de Libye, par les frégates Montcalm et Corbet de la Marine Nationale - photos : EMA

Dans la nuit du 29 au 30 juillet, les frégates Montcalm et Courbet ont procédé à l'évacuation de 47 personnes, dont une majorité de Français.

C'est le 27 juillet que le gouvernement français a pris la décision d'évacuer les Français encore présents en Libye, suite à la tournure calamiteuse qu'y prenaient les événements.

Dans ce cadre, le centre de planification et de conduite des opérations a ordonné le déploiement de la frégate anti-sous-marine Montcalm et de la frégate de type La Fayette Courbet au large des côtes libyennes, à hauteur de Tripoli et dans la nuit du 29 au 30 juillet, une opération conduite en liaision avec les américains a permis l'évacuation de 47 personnes.

Cette opération s'est déroulée en trois temps :

Le premier temps a consisté à prépositionner un dispositif maritime au large du port de Tripoli. La frégate Montcalm a appareillé de Toulon le lundi 28 juillet au soir, avec à son bord une équipe de la cellule de crise du ministère des Affaires étrangères, chargée de la coordination des opérations en lien avec l’ambassade de France en Libye. En mer, elle a été rejointe par la frégate Courbet et c'est dans la nuit du 29 au 30 juillet que les deux navires se sont positionnés au large de Tripoli.

Le deuxième temps des opérations a été marqué par les opérations d’extraction des ressortissants depuis le sol libyen. Après avoir mis à terre des éléments de sécurisation, les deux frégates ont engagé leurs embarcations rapides afin de permettre l’embarquement en six rotations de l’ensemble des bénéficiaires de l’évacuation. Ces derniers ont été accueillis par les équipages des deux frégates, avant d’être regroupés sur la frégate Montcalm. A bord, des équipes ont été spécialement dédiées pour faciliter leur quotidien au cours de leur transit vers la France.

Lors du dernier temps de l'opération, la frégate Montcalm a mis le cap sur Toulon où les ressortissants seront pris en charge dans les jours à venir par les équipes du ministère des affaires étrangères.

Partager cet article

Commenter cet article