ActuNautique.com

Exclusif - découverte du simulateur de navigation des Sauveteurs en Mer SNSM

Photo reportage d'ActuNautique.com, au Centre National de Formation des Sauveteurs en Mer SNSM, pour découvrir un simulateur de navigation unique en son genre
Photo reportage d'ActuNautique.com, au Centre National de Formation des Sauveteurs en Mer SNSM, pour découvrir un simulateur de navigation unique en son genrePhoto reportage d'ActuNautique.com, au Centre National de Formation des Sauveteurs en Mer SNSM, pour découvrir un simulateur de navigation unique en son genre
Photo reportage d'ActuNautique.com, au Centre National de Formation des Sauveteurs en Mer SNSM, pour découvrir un simulateur de navigation unique en son genrePhoto reportage d'ActuNautique.com, au Centre National de Formation des Sauveteurs en Mer SNSM, pour découvrir un simulateur de navigation unique en son genre
Photo reportage d'ActuNautique.com, au Centre National de Formation des Sauveteurs en Mer SNSM, pour découvrir un simulateur de navigation unique en son genrePhoto reportage d'ActuNautique.com, au Centre National de Formation des Sauveteurs en Mer SNSM, pour découvrir un simulateur de navigation unique en son genre

Photo reportage d'ActuNautique.com, au Centre National de Formation des Sauveteurs en Mer SNSM, pour découvrir un simulateur de navigation unique en son genre

Le Centre National de Formation des Sauveteurs en Mer SNSM de Saint Nazaire dispose d'un simulateur de navigation exceptionnel.

ActuNautique.com a rencontré Didier Moreau, directeur de ce centre, qui nous présente ce simulateur en exclusivité !

Didier Moreau, le Centre National de Formation des Sauveteurs en Mer SNSM dispose d'un simulateur de navigation, qui est un outil rare dans le domaine du sauvetage, car seuls les sauveteurs britanniques et allemands, dans une moindre mesure pour ce qui les concernent, en disposent d'un. Un Simulateur de navigation, c'est un outil de formation formidable, non ?

Didier Moreau - Oui, c'est un outil formidable, qui nous sert à former les navigateurs, les sous-patrons et les patrons de nos canaux de sauvetage.

8 personnes composent l'équipage d'un canot, mais sur la passerelle, 3 sont incontournables.

Didier Moreau - Effectivement, on a le barreur, le radio-navigateur et le patron. Ce sont ces trois personnes qui vont bénéficier de formations réalisées sur le simulateur de Saint Nazaire. On va les former aussi bien à la navigation, via des modules de navigation opérationnelle, qui permettent de naviguer en sécurité sur nos canots et nos vedettes, qu'à la recherche, car le point clé est de trouver les naufragés le plus rapidement possible de manière à éviter que les situations ne se dégradent. On met donc en place un certain nombre de méthodes et de techniques qui seront travaillés dans le similuateur, avant d'être travaillés en mer !

Ce simulateur représente un gros investissement, près de 500 000 euros, qui n'a été possible que grâce au soutien de vos mécènes...

Didier Moreau - C'est effectivement la société Total qui nous a permis d'acquérir ce simulateur et les Pilotes qui nous ont offert les zones numérisées que l'on utilise pour naviguer de façon virtuelle. 

Les Pilotes, car ce type de simulateur existe dans la marine marchande pour former les équipages des services de conduite.

Didier Moreau - En l'occurrence, les Pilotes du SPSA de Nantes, qui utilisent ce type de simulateur pour les manoeuvres.

Didier Moreau, on parle de simulateur mais franchement, vu de l'extérieur, cela ressemble un peu à une attraction de Dyneyland ou à des jeux d'arcade de type course automobile, non ?

Didier Moreau - Effectivement, l'intégration est très importante, car il faut que nos stagiaires soient totalement intégrés dans le milieu, pour reproduire les gestes qu'ils feraient s'ils étaient à bord de leurs canots. 

Ce simulateur se compose d'un poste destiné au formateur et de 2 passerelles destinées aux stagiaires...

Didier Moreau - Le simulateur nous permet de faire travailler deux vedettes en même temps, soit 6 stagiaires, avec un poste instructeur mais aussi une passerelle MRCC qui reprend les fonctionnalités que l'on retrouve dans un Cross, puisqu'au delà des compétences individuelles, le simulateur nous permet de travailler la coordination de l'équipage et la coordination avec le Cross en opération de sauvetage.

Parmi les deux vedettes "fictives", le simulateur met en oeuvre une vedette de première classe reproduite avec un écran circulaire de 220° vraiment étonnant !

Didier Moreau - Cette passerelle dispose effectivement d'un écran circulaire, mais aussi de la visu arrière, au travers d'un petit hublot !

Comment se déroule concrètement un stage de formation ?

Didier Moreau - Le stage de formation à la navigation opérationnelle comporte tout d'abord une journée de formation théorique sur la mise en oeuvre des équipements, sachant qu'en amont, nos sauveteurs savent bien entendu naviguer ! On balaie cependant l'ensemble des équipements, radar, AIS, plus notre ECS, et puis ensuite, on passe à la navigation sur simulateur, des conditions les plus simples aux plus complexes, sur des zones difficiles, sachant que l'on dispose d'une dizaine de zones géographiques, avec la possibilité d'intégrer tous types de navires, d'éoliennes, de plateformes, etc ! 

Le rendu graphique du simulateur est tout simplement bluffant et quand le bateau tangue de façon virtuelle, on se surprend vite à s'accrocher à une main courante et à compenser !

Didier Moreau - Toute personne qui passe par le simulateur est en effet très impressionnée par le rendu visuel : on s'y croit vraiment !

Le Centre National de Formation des Sauveteurs en Mer réalise des formations à la navigation particulièrement complètes, sur un outil unique en son genre. Peut-on imaginer que ces formations puissent devenir qualifiantes ? Ce serait un vrai plus professionnel donné à vos bénévoles, non ?

Didier Moreau - Notre objectif est clairement que ces formations deviennent diplomantes, pour apporter un plus à nos sauveteurs. On travaille déjà sur ce sujet. Les diplômes concernés seraient des diplômes de la marine marchande, de type Capitaine 200. C'est un sujet à voir avec les Affaires Maritimes...

Partager cet article

Commenter cet article