ActuNautique.com

Bons chiffres trimestriels pour la compagnie maritime CMA-CGM

Jacques Saadé, P-DG de CMA CGM - photo : CMA CGM

Jacques Saadé, P-DG de CMA CGM - photo : CMA CGM

Le groupe français dirigé par Jacques Saadé bénéficie pleinement sur le second trimestre, des effets de sa politique de réduction de coûts tout en augmentant les volumes transportés.

Au second trimestre 2014, dans un environnement de marché marqué par des évolutions régionales contrastées, le chiffre d’affaires du Groupe CMA CGM s’élève à 4,2 milliards de dollars, en hausse de 3,7% par rapport au 2ème trimestre 2013. Les volumes transportés augmentent pour leur part de 8,0% à 3,1 millions d’Equivalent Vingt Pieds (EVP ou "boîte"), alors que le revenu moyen par EVP s’est contracté de 3,9% sur la période.

La croissance soutenue des volumes s’explique notamment par le développement des lignes Asie-Europe et Afrique du Groupe, ainsi que celui des lignes Asie-Océanie de la filiale ANL, reflétant notamment l’amélioration de l’offre de services du Groupe sur ces zones.

Les volumes ainsi atteints sur la période constituent un plus haut historique pour le Groupe.

En terme d'optimisation des coûts, le groupe CMA CGM est parvenu à réduire de 4.8% ses coûts unitaires par EVP, en particulier les dépenses de fuel par EVP diminuent de 9,3%, grâce à la baisse de la consommation unitaire combinée à la modération des prix d’achat.

=> toute l'actualité de CMA CGM sur ActuNautique.com


Le taux de marge opérationnelle récurrente dégagée sur la période s’élève à 4,9%, en légère hausse de 0,2ppt par rapport au 1er trimestre 2014 et plus nettement, soit 0,7ppt, par rapport au 2ème trimestre 2013. En conséquence de quoi, le résultat net part du Groupe s'affiche à 94 millions de dollars au 2ème trimestre 2014 contre un résultat de 268 millions de dollars au 2ème trimestre 2013, qui intégrait alors 248,0 millions de dollars au titre des opérations – non récurrentes - liées à la cession de 49% de la filiale d’activités portuaires Terminal Link.

La structure financière de CMA CGM reste stable avec une trésorerie maintenue à un niveau solide et une dette nette constante, donnant un gearing à 0,71.

Au cours du second trimestre, l’agence S&P a rehaussé la notation de CMA CGM à B+ avec une perspective stable.

Au niveau de sa flotte de porte conteneurs, après l’entrée en flotte du Danube, 1er navire de 9 000 EVP en affrètement long terme déployé sur les lignes Mer Noire, CMA CGM prendra livraison de l’Elbe et du Rhône dans les semaines à venir.

En parallèle, le groupe français poursuit le développement de ses terminaux portuaires, avec la signature d’un partenariat avec le groupe indien Adani pour le développement d’un nouveau terminal à Mundra (Inde) et l'entrée en négociations bilatérales dans le cadre du développement d’un terminal à Kingston (Jamaïque) suite à l’offre déposée qui a été jugée recevable.

Ce terminal aura vocation à devenir le hub de transbordement du Groupe sur la zone Caraïbes.

Notons également que Jacques Saadé a récemment annoncé son intention de faire de l’Ile de la Réunion le hub de transbordement de CMA CGM pour le trafic de la zone Océan Indien à l’issue des travaux d’agrandissement de Port Réunion.

Au niveau de la conjoncture, le groupe note des taux de fret globalement volatiles. Les volumes habituellement soutenus en cette période de l’année devraient favoriser les hausses tarifaires en cours.

Sur ces bases, CMA CGM s'attend à une performance opérationnelle robuste sur le 3e trimestre.

Partager cet article

Commenter cet article