ActuNautique.com

Crise russo-ukrainienne - la Marine Nationale mobilisée au sein de l'Otan

L'aviso Commandant Birot, actuellement déployé en Mer Noire

L'aviso Commandant Birot, actuellement déployé en Mer Noire

Face à l'intervention russe qui ne dit pas son nom dans l'Est de l'Ukraine, l'Otan a mis en place différentes mesures destinées à rassurer les alliés d'Europe Centrale et du Nord face à la perception d'une menace potentielle à leurs frontières.

La France a pris toute sa part dans ce dispositif et notamment la Marine Nationale, dans le but de renforcer la surveillance et la défense des espaces aériens et maritimes roumain, polonais et ceux des pays Baltes.

En Mer Noire, la Marine Nationale a tout d'abord déployé le bâtiment d’essais et de mesures Dupuy de Lome et la frégate Surcouf à compter du 26 mars, l'aviso Commandant Birot (F796) y étant actuellement déployé.

Du 9 au 22 mai 2014, les chasseurs de mines tripartite L’Aigle et Cassiopée ont été intégrés au Standard NATO mine counter mesure group, force permanente de guerre des mines opérant en Baltique.

Du 13 juin au 4 juillet, le bâtiment de commandement et de ravitaillement Marne a été intégré au Standard Nato maritime group en méditerranée et a effectué des opérations de ravitaillement en mer à son profit.

En novembre, un avion de patrouille maritime Atlantique 2 sera déployé à Gdynia, en Pologne, pour participer à la surveillance du trafic maritime en mer Baltique.

 

Au sujet de l'aviso Commandant Birot

La vocation principale de l'aviso type A 69 de la Marine Nationale française est la lutte anti-sous-marine dans les eaux côtières. Il assure en outre certaines missions, telles que le soutien aux forces sous-marines stratégiques, la surveillance des approches maritimes, des misssions de service public (sauvetage, police des mers), l'instruction à la mer et le déploiement outre-mer.

Longueur : 80,50 mètres - Largeur : 10,30 mètres
Tirant d'eau : 5,60 mètres - Tirant d'air : 26 mètres
Vitesse maximale : 24 nœuds
Distance franchissable à 15 nœuds : 4 500 nautiques
Déplacement : 1.175 tonnes et 1.410 tonnes à pleine charge
Autonomie : 15 jours
7 officiers - 58 officiers mariniers - 24 quartiers-maîtres et matelots
2 moteurs diesels SEMT Pielstick 12 PC 2 V 400 
2 hélices à pas variable - 12.000 ch (8.825 kW)
Puissance électrique : 2 diesels alternateurs de 320 kW + 1 diesel alternateur de 200 kW soit 840 kW
1 radar de veille surface-air basse altitude DRBV-51 A 
1 radar de navigation DRBN-34 ou DRBV-38 ( Racal Decca) ou 1007 (Kelvin Hugues)
1 radar de conduite de tir DRBC 32 E  - 1 détecteur de radar ARBR-16 
1 sonar de coque DUBA-25  - 2 lance-leurres Dagaie 
1 bruiteur remorqué SLQ-25 Nixie 
1 système de télécommunications par satellite Syracuse 
1 système de transmission par satellite Inmarsat 
1 drôme EDO 
Système d'aide au commandement SEAO/OPSMER 
4 missiles Exocet mer-mer 40 
1 rampe double Simbad pour missiles Mistral 
1 tourelle de 100 mm AA Mle 68 
2 canons de 20 mm AA F2 
4 mitrailleuses de 12,7 mm
4 tubes lance-torpilles de 550 mm L 5 mod 4 

 

Partager cet article

Commenter cet article