ActuNautique.com

Décryptage - pourquoi le groupe Bénéteau a racheté l'américain REC Boats

Glastron : les hors-bord de James Bond désormais Français !

Glastron : les hors-bord de James Bond désormais Français !

L'acquisition du constructeur américain REC Boats par le groupe Bénéteau s'inscrit dans la stratégie de rééquilibrage de l'activité du Français, tant au niveau géographique, qu'au niveau de ses familles de produits. 

Qui est REC Boats ?

Rec Boats était historiquement une activité du groupe américain Genmar, et se positionnait comme le numéro deux américain de l'industrie nautique. 

Touché de plein fouet par la crise de 2009, Genmar a déposé son bilan en 2010, et ses activités ont été cédées à la barre du tribunal.

Certaines d'entre elles ont été reprises par le fonds d'investissement Platinum Private Equity en 2011, reprise qui a concerné une usine et trois marques (Four Winns, Glastron et  Wellcraft).

Suite à son redémarrage, la société devrait réaliser un chiffre d'affaires de 150 millions de dollars cette année, avec des bateaux de tailles très différentes, allant de 20 à 35 pieds, sachant qu'une nouvelle activité de petits bateaux propulsés par un jet vient de débuter (Scarab). 

Le processus de rachat

Les activités de REC Boats ont redémarré en 2011-2012. L'objectif de Platinum Equity était de placer la société en bourse ou de la vendre à un acteur industriel du secteur.  

Début 2014, Platinum, sachant que Bénéteau souhaitait se développer aux USA, a approché le groupe français en lui proposant un rachat direct de REC Boats, qui s'est matérialisé le 23 juin par la signature du contrat. 

Rééquilbrage entre l'Amérique du Nord et l'Europe

Le groupe Bénéteau ne cache pas sa volonté de se positionner comme l'une des leaders mondiaux du marché des bateaux à moteur (80% du marché mondial contre 20% pour la voile), développement qui passe forcément par l'Amérique du Nord.

En 2013-2014, l'activité de Bénéteau dans cette région du monde avec ses propres marques s'élevait à 145 millions d'euros, en forte croissance. L'ajout de REC Boats (+117 millions) boostera cette région à 262 millions contre 342 millions pour l'Europe !

En bref, Bénéteau réussit par cette acquisition à diversifier son risque géographique de manière magistrale, les deux plus gros marchés de la planètre s"équilibrant peu ou prou dans son bilan.

Le moteur passe devant la voile

Une autre conséquence, et non des moindres pour Bénéteau, est le fait que les bateaux à moteur pèseront désormais plus lourd dans son bilan, que sa traditionnelle activité voile dont le groupe est le leader mondial : 343 millions contre 226 millions.

Autant dire que la révolution culturelle est en route chez Bénéteau, même si le groupe, à l'instar de ce qu'il a su faire lors des rachats de CNB et de Jeanneau, compte laisser une grande autonomie à REC Boats.

Premiers retours distributeurs

Dans un premier temps, le rachat de REC Boats par Bénéteau a semé le doute chez les 200 distributeurs américains du chantier, inquiets pour leur avenir, qui se demandaient à quelle sauce ils pourraient bien être mangés par les Frenchies !

La convention des ventes qui s'est déroulée au mois d'août semble les avoir rassurés sur ce point, le nouvel actionnaire précisant à l'envi qu'il était là pour longtemps, et qu'il comptait bien faire bouger les lignes ! Un message d'autant plus facile à faire comprendre que cette convention des ventes innovait à deux niveaux, les distributeurs pouvant tout d'abord et pour la première fois, essayer sur place les nouveautés de l'année, et découvrir ensuite celles de... Bénéteau et de Jeanneau ! 

En parallèle, les dirigeants de REC Boats sont intervenus lors des conventions mondiales des distributeurs Bénéteau et Jeanneau, soit 500 concessionnaires, pour leur présenter leurs gammes de produits et découvrir les complémentarités de gammes existant...

Avec un postulat en tête : le groupe Bénéteau a fortement changé avec cette acquisition et n'a sans doute pas fini de surprendre...


=> lire aussi
toute l'actualité
de Bénéteau

 

=> lire aussi
toute l'actualité
économique du nautisme

 
Four Winns, une marque de REC Boats, désormais propriété du groupe Bénéteau

Four Winns, une marque de REC Boats, désormais propriété du groupe Bénéteau

Partager cet article

Commenter cet article