ActuNautique.com

L'hydrogène-pile à combustible, future révolution pour les navires de pêche

L'hydrogène-pile à combustible, future révolution pour les navires de pêche

Le chantier français DCNS a été retenu par deux fois pour servir de pilote, en vue de développer une application industrielle à partir de cette technologie.

Le projet FILHyPyNE, pour FILière Hydrogène pour la Pêche polyvaleNtE a su séduire, qui ouvre la voie à une pêche économiquement viable et écologiquement responsable, alors que se pose la question du renouvellement de plusieurs flottes de pêche, tant en France qu'en Europe.

Pilote de ce projet, aux côtés d'autres acteurs industriels, le chantier DCNS vient ainsi de signer avec ses partenaires, un premier contrat avec la Région de Pays de la Loire, relatif aux études préliminaires du système propulsif d’un bateau de pêche ligérien.

Il s’agit d’unités d'environ 12 mètres de long, de type fileyeurs et caseyeurs.

Les innovations porteront sur la mise au point du système propulsif et du système de production d’énergie qui permettront de réduire toutes les pollutions, qu'il s'agisse des rejets polluants, des bruits et vibrations à bord, ou du bruit rayonné en mer.

Ce projet a su séduire une autre région puisque sa signature a poussé la Région Normandie à faire de même, au travers de l'association EHD 2020.

Une association qui a pour objectif de déployer des démonstrateurs territoriaux de l’économie de l’hydrogène, prenant en compte l’ensemble des utilisations possibles de ce vecteur énergétique.

Dans ce cadre, DCNS conduira une phase d’études préliminaires du démonstrateur FILHyPyNE, adaptée aux techniques de pêche pratiquées sur les côtes normandes (arts trainants).

Un démonstrateur qui permettra par la suite au chantier de proposer rapidement une déclinaison opérationnelle de cette technologie.

Une déclinaison qui pourrait, pourquoi pas, trouver des débouchés dans le domaine du nautisme et de la grande plaisance ?


=> lire aussi
autres articles
sur DCNS

 

=> toute l'actualité
maritime, pêche
et fluvial

 

Partager cet article

Commenter cet article