ActuNautique.com

Interview - présentation du nouveau voilier Oceanis 35 de Bénéteau

Interview - présentation du nouveau voilier Oceanis 35 de Bénéteau
Interview - présentation du nouveau voilier Oceanis 35 de BénéteauInterview - présentation du nouveau voilier Oceanis 35 de Bénéteau

L'Oceanis 35 est le dernier opus de la gamme à succès de Bénéteau, qui décline en 35 pieds, un concept de voilier 3 en 1 très original inauguré sur l'Oceanis 38 il y a un an tout juste.

Thomas Gaillard, Responsable du Développement Voile du chantier français, présente ce tout nouveau voilier, en exclusivité sur ActuNautique.com.

Thomas Gaillard, l'Oceanis 35 est la déclinaison logique d'un concept découvert il y a un an sur l'Oceanis 38, qui n'avait pas manqué de surprendre, qui consiste dans un bateau disponible en 3 aménagements évolutifs. 

Thomas Gaillard - le 35 est effectivement la petite soeur de l'Oceanis 38. Nous avons tout d'abord repris de la famille Oceanis, tout ce qui avait fait son son succès, à savoir la carène à bouchain de Finot-Conq, qui va très vite et qui est très stable, l'arceau, l'accès à la mer...

...avec une étrave très puissante...

TG - En fait, la longueur totale et la longueur à la flottaison sont sensiblement équivalentes. On a donc une étrave droite et un tableau arrière très droit, pour avoir une flottabilité maximale et un grand volume intérieur. Pour un voilier de crosière, l'Oceanis 35 va très vite, il gîte peu et il bénéficie d'un cockpit qui est le plus grand de sa catégorie, et d'un volume intérieur inégalé sur cette taille de bateaux.

Tout en optant pour un aménagement évolutif qui permet à l'Oceanis 35 de s'adapter au programme de ses clients.

TG - Le lancement du 38 il y a un an, nous a permis de valider ce concept des trois aménagements possibles, à savoir Cruiser, Weekender et Daysailer, et de l'améliorer encore en l'adaptant à l'Oceanis 35.

Justement, parmi ces 3 aménagements possibles, lequel est le plus plébiscité par les clients de l'Oceanis 38, et lequel est le moins choisi ?

TG - L'aménagement le plus commandé par les clients de l'Oceanis 38 est le Cruiser, le plus classique, avec ses traditionnelles cloisons, puis le Weekender, et enfin le Daysailer, ouvert et sans cuisine. On s'attendait à cette répartition des ventes et au moindre engouement pour le Daysailer sur le 38, qui est un bateau à vocation de croisière, un concept pour lequel les clients attendent plus d'aménagements. Sur le 35, le Daysailer devrait mieux se vendre, du fait de la plus petite taille du bateau, dont on peut imaginer qu'il sera plus utilisé à la journée.


=> accéder à la fiche technique complète du Bénéteau Oceanis 35
 


Constatez-vous une différence de répartition des ventes entre le Cruiser et le Weekender, selon les pays ?

TG - C'est un point très intéressant en effet : dans les pays du nord, on vend plus de Cruisers. Les plaisanciers préfèrent les cloisons fermées, alors que dans les pays du sud, on vend plus de Weekender. Aux Etats-Unis, la situation est plus mitigée. 

Quels enseignements avez-vous tiré de l'Oceanis 38, pour élaborer le 35 ?

TG - On a beaucoup étudié les statistiques de ventes, effectué des études qualitatives auprès des clients du 38 et au final, nous avons réduit les choix possibles. On s'est en effet rendus compte par exemple que sur un Weekender, les clients prenaient toujours la cuisine, ainsi que la cabine arrière avec penderie bois équipée. Cette configuration est devenue le standard du 38 2014, mais aussi du nouveau 35, sachant que l'on peut toujours faire évoluer son voilier et opter pour la suppression de la cuisine par exemple, qui permet de disposer d'un plus grand carré. 

L'oceanis 38 est un succès, mais ce n'était pas forcément gagné au départ...

TG - Non, ce n'était pas gagné ! Le concept étant nouveau, il pouvait apparaître comme superficiel. Il n'en a rien été et les prix obtenus par ce modèle, ainsi que le niveau des ventes et les retours clients, nous ont conforté dans ce choix. 

En fait, ce concept revient finalement à faire du "semi-custon" en quelque sorte,  sur un bateau de grande série...

TG - Semi-custom, je ne sais pas, mais au moins une très grande personnalisation, qui permet de répondre à des programmes de navigations très différents d'un plaisancier à l'autre !

L'Oceanis 35 se veut un bateau performant pour un voilier de plaisance. Quels types de quilles proposez-vous ?

TG - Depuis cette année, on propose le choix, sur le 35 comme sur le 38, entre un dériveur avec un système classique de vis sans fin, très simple d'accès et de mise en oeuvre, et un quillard avec quille longue en T, pour les peformances. 

Dernier point sur le 35 deux cabines, au niveau de la salle de bain je crois...

TG - Oui en effet. En configuration 2 cabines, on eut commander un aménagement avec cabinet de toilette et douche séparés, avec un volume complètement ouvert sur l'avant. Pour un couple, c'est vraiment quelquechose de très appréciable, qui amène beaucoup de luminosité et d'espace.


=> accéder à la fiche technique complète du Bénéteau Oceanis 35
 

=> lire aussi
autres articles
sur Bénéteau

 

=> lire aussi
toute l'actualité
de la Voile et des Voiliers

 

Partager cet article

Commenter cet article

Nordine Nautic 20/10/2014 10:57

Personnellement, j'adhère totalement au concept de personnalisation de son bateau selon ses désirs. Bénéteau propose chaque année un confort de navigation amélioré c'est incroyable.On va finir par vendre notre maison et vivre totalement en mer ! Si j'avais assez d'argent je crois que j’achèterai à chaque fois leurs dernières nouveautés ;)