ActuNautique.com

Pourquoi le marché du catamaran est en croissance

Catamaran exposé lors du Grand Pavois 2014 - photo : ActuNautique / N Venance

Catamaran exposé lors du Grand Pavois 2014 - photo : ActuNautique / N Venance

Le marché des catamarans affiche une croissance de 3% à 5%, tandis que celui des monocoques régresse : explications...

ActuNautique.com a demandé leur avis sur la question à deux professionnels du secteur, Yann Masselot, directeur de Lagoon, le leader mondial des voiliers catamarans, et Bruno Voisard directeur de Bavaria-Nautitech.


=> accéder au point de conjoncture complet à septembre 2014
 
Yann Masselot - CNB Lagoon - Photo : ActuNautique / N Venance

Yann Masselot - CNB Lagoon - Photo : ActuNautique / N Venance

Aujourd'hui, le marché des catamarans représente à peu près 30% du marché des voiliers monocoques. Ce marché a beaucoup grossi ces dernières années.

Pourquoi cette croissance ?

On assiste en fait à deux phénomènes concomittents. On est tout d'abord face à un marché du monocoque dont la clientèle est passionnée, conservatrice et prudente. Ils sont passionnés par leur bateaux qu'ils gardent du coup très longtemps, d'autant plus longtemps désormais du fait de la crise. En parallèle, la clientèle du marché des catamarans, notamment pour Lagoon, se compose de près d'un tiers de nouveaux venus au bateau. C'est bien car cela participe à la croissance du marché. On constate aussi une forte migration de clients venant du bateau à moteur, qui passent au catamaran à voile. On touche donc majoritairement soit des nouveaux venus au bateau, soit des clients venant du moteur. Ces deux éléments font naturellement croître le marché du catamaran.

Pourquoi cet engouement ensuite ?

La tendance que l'on constate est je pense assez proche de celle rencontrée dans l'automobile. Il y a 20 ou 30 ans, les petites voitures sportives avaient la cote : Golf GTI, 205 GTI. Aujourd'hui, l'époque est plus au confort, à l'espace et à la sécurité, d'ou l'essort des SUV, 4x4 et autres breaks. Je pense que le phénomène est le même pour ce qui concerne le marché du bateau qui suit le même phénomène, avec peut être 20 ou 30 ans de décalage. Aujourd'hui, la clienèle veut disposer sur son bateau du même confort qu'à la maison. Cela, seuls les multicoques sont capables de l'offrir, ou des grand monocoques.

Yann Masselot - Lagoon (33)

Bruno Voisard - Bavaria-Nautitech - Photo : ActuNautique / N Venance

Bruno Voisard - Bavaria-Nautitech - Photo : ActuNautique / N Venance

On assiste clairement à un transfert de marché vers le multicoque, de clients qui naviguaient jusqu'alors soit sur des voiliers monocoques, soit sur des des bateaux à moteur !

En parallèle, il existe toute une frange de clients nouveaux, qui n'ont jamais fait de bateau et qui, au moment de franchir le pas, choisissent des multicoques. C'est vrai sur des marchés mûrs, comme l'Europe ou l'Amérique du Nord, mais aussi sur des marchés émergents comme la Chine, la Turquie, l'Amérique du Sud, où le bateau va jouer un rôle protocolaire majeur, et où la notion d'espace est importante.

Prenons maintenant le cas d'un voileux qui loue pour la première fois un catamaran pour ses vacances. Revenir ensuite à son monocoque est pour le moins difficile, surtout pour la famille ! Le confort, l'absence de gîte, l'espace à bord sont sans commune mesure sur un multicoque. Un bateau est par nature un espace confiné et le multicoque offre aujourd'hui le meilleur compromis entre les performances et le confort et le plaisir de chacun et de tous.

En France, on sait depuis 30 ans que le catamaran va s'imposer sur le marché de la voile. Ce n'est donc pas une découverte pour nous. Ce qui est bien, c'est que des pays entiers viennent au catamaran, comme la Chine par exemple, où la moitié des voiliers vendus sont des catamarans !

Deux autres phénomènes sont à noter. Dans le domaine du grand voyage, on constate aujourd'hui que la grande majorité des plaisanciers optent pour un catamaran, pour des raisons évidentes. Enfin, il faut aussi parler des clients qui passent du bateau à moteur au voilier catamaran. Leurs raisons sont multiples, notamment financières, 2000 euros une traversée Corse-Continent c'est quand même assez cher, mais aussi écologiques. Souvent, ils ne connaissent rien à la voile, tout en étant de très bons marins ! Au final, ils s'y mettent très rapidement, avec beaucoup de passion !

Ces nouvelles clientèles s'additionnant expliquent en grande partie la croissance du marché des multicoques au détriment des monocoques.

Bruno Voisard - Bavaria Nautitech

Partager cet article

Commenter cet article

Claude Marcus 07/10/2014 12:23

Il y a aussi dans l'engouement vers le catamaran le fait que les monocoques n'évoluent pas, toujours le même arrangement des espaces si peu conviviaux et des cockpits tellement mal disposés.

darni 03/10/2014 08:32

pour les catamarans d'exception :
www.privilege-marine.com