ActuNautique.com

Restrictions budgétaires - la Marine Nationale obligée de désarmer 5 de ses navires

Le pétrolier ravitailleur Meuse, désarmé dans le cadre de la Loi de Programmation Militaire

Le pétrolier ravitailleur Meuse, désarmé dans le cadre de la Loi de Programmation Militaire

Que restera t-il à terme de la capacité opérationnelle de la Marine Nationale française, quand Jean-Yves le Drian aura accompli sa mission ?

Derrière ses dehors joviaux, Jean-Yves Le Drian, ministre des armées, se présente finalement comme un véritable Père Fouettard, en tout cas le seul ministre du gouvernement actuel qui restructure réllement, et à la hache, son ministère, quitte... à réduire considérablement, la capacité opérationnelle de nos forces armées !

Les services de son ministère viennent de communiquer aujourd'hui la dernière liste des régiments et unités supprimés, dans le cadre de la loi de programmation du gouvernement, qui vise à supprimer 7500 postes cette année dans les armées. 

Dans le domaine de la marine, cinq bateaux de guerre vont ainsi être désarmés, la base navale de l'Adour, à Anglet, fermée, et le commandement maritime de Strasbourg dissout.

Les 5 bâtiments concernés sont le pétrolier ravitailleur Meuse et le transport de chalands de débarquement Siroco, basés à Toulon, le patrouilleur austral Albatros, basé à La Réunion et les patrouilleurs de surveillance Athos et Aramis, basés à Anglet. Des navires à bout de soufle, certes, ais qui ne seront surtout pas remplacés...

L'armée de terre paie également un lourd tribut à cette politique ainsi que l'aviation, tout comme l'hôpital du Val de Grâce qui sera fermé, cette dernière décision paraissant quant à elle parfaitement justifiée.

Partager cet article

Commenter cet article

Bernard 17/10/2014 18:08

accessoirement N SARKOZY avait promis un second P.A et a aussi annulé la construction de 2 "classe horizon" le gouvernement actuel a bon dos

phile 17/10/2014 10:00

Incroyable ,toucher à la ROYALE !!!
Il est vrai que ces tas de rouille ne tenaient plus qu avec la peinture ...
Ce n est rien ,nous payerons les pays Atlantique en cas de pepin ou pour nous défendre ,la France est riche ...

coincoin 18/10/2014 23:32

C'est quoi un "français de souche", au souche ?

Sam 16/10/2014 23:26

Étant dans la marine nationale, je suis tout à fait d'accord avec tous vos commentaires.
Lamentable gouvernement...

coincoin 18/10/2014 23:33

C'est quoi un "français de souche", au souche ?

colin 17/10/2014 14:21

je suis français de souche j ai 50 ans et j ai honte

Christian P 16/10/2014 13:37

puisqu'il faut les détruire (ce qui va coûter encore de l'argent): donc pas d'économie!
pourquoi ne pas faire comme aux USA, les couler pour en faire des récifs artificiels pour le repeuplement de nos océans?à une profondeur raisonnable pour accès aux plongeurs sous-marins,ce qui attirerait ces familles de plongeurs et ferait travailler le commerce local. que l'on ne vienne pas dire qu'il y a de l'amiante... mais l'amiante est inoffensive dans l'eau. Si nos grosse tètes pensantes pouvaient me donner une réponse. Merci

lassagne 16/10/2014 12:26

cette restriction budgétaire me rappelle ce que me disait mon père (j'ai 67 ans) au sujet de l'état de notre armée avant 1940.nous savons ce qui a suivi.Curieusement c’était aussi les socialistes qui gouvernaient le pays.Comme quoi les leçons du passé ne servent à rien.Par les temps qui courent croisons les doigts

christian 16/10/2014 09:47

Et on garde toujours nos 577 députés et plus de 320 sénateurs:

Ivan 16/10/2014 19:59

Et oui Christian tu as raison on ne peut pas détruire l'avenir sans conserver le présent. C'est un désastre ce gouvernement !!

Esteban80 16/10/2014 08:46

C'est évidemment lorsque le "Second empire maritime" de la planète confirme enfin son immense intérêt économique (et stratégique) que la France démantèle son outil naval ! Il y a des moments où c'est dur à comprendre ...Pourquoi une telle inconscience, pourquoi un tel désintérêt pour préserver la clé de voûte de notre avenir ? Ce sont des vues à très court terme qui ne tiennent aucun compte des réalités, c'est dramatique !

bertrand 16/10/2014 08:43

et 60 000 fonctionnaires de plus dans l'enseignement........................

Ali_nour@outlook.fr 15/10/2014 22:06

Pour faire d'économie !

Ha Ssen 15/10/2014 19:50

On nous désarme pour mieux nous casser la gueule...

Krauth 15/10/2014 18:53

Que des mauvais remedes stupide