ActuNautique.com

SNCM - derniers jours avant le redressement judiciaire

SNCM - photo : N. Venance

SNCM - photo : N. Venance

Le médiateur nommé cet été n'étant parvenu à trouver aucune solution durable, l'inexorable agonie de l'inénarrable Société Nationale Corse Méditerranée (SNCM) touche à sa fin.

La semaine prochaine, la direction de la société devrait demander sa mise en redressement judiciaire, préalable à la mise en place d'un plan de restructuration sévère qui pourrait déboucher sur une vente par appartement d'une compagnie qui aura plus fait la Une de l'actualité par ses grèves à répétition et des faits divers douteux, que par sa qualité de service et la satisfaction de sa clientèle, plutôt considérée comme de simples usagers par des syndicats tous puissants...

Demain, une dernière rencontre devrait avoir lieu entre l'Etat, la direction, les Syndicats et Gilles Bellier, médiateur nommé en juillet dernier.

Cette réunion, personne n'en attend grand chose finalement, tant il est vrai que l'avenir de la SNCM semble lourdement hypothéqué, dans un contexte ou Transdev s'était engagé en juin dernier, lors de la fin de la grève qui avait fini d'achever la compagnie, à ne pas déposer le bilan... avant fin octobre !

En 4 mois de tractations et de réunions, Gilles Bellier n'est pas parvenu à trouver des réponses concrètes à des questions insolubles, telles le traitement du contentieux européen (440 millions de subventions illégales à rembourser), la recherche d'un repreneur ou l'accompagnement des futurs chômeurs dans le cadre de la restructuration ou de la liquidation de la SNCM.


=> SNCM - 3619 euros net par mois, pour un assistant chef de cuisine !
 


Le changement de Commission à Bruxelles n'a pas aidé concernant les 440 millions à rembourser à l'Etat français par la SNCM, mais objectivement, personne ne croyait à un effacement de l'amende pour faciliter une reprise, le stratagème étant trop facile !

Le plan industriel présenté par la direction, reste quant à lui virtuel, qui prévoit un redimensionnement de la compagnie à quelques lignes rentables.

La seule solution qui semble rester, serait donc un placement en redressement judiciaire, qui permettrait de purger le contentieux européen, pour faciliter la revente à un repreneur éventuel.

Un scénario qui sera celui de Transdev, mais dont la réussite n'est pas évidente, les instance européennes n'appréciant que fort peu ce type de tour de passe-passe destiné à déjouer les règles relatives à la libre concurrence.

Au final, il semble donc que l'on s'orientera plutôt vers une liquidation de la SNCM, qui pourrait se conclure par une vente de la compagnie à la découpe, dont le bilan social sera  malheureusement très lourd. Car les salariés de la SNCM seront très difficiles à replacer, du fait de l'image qu'ils véhiculent désormais auprès de potentiels employeurs...


=> lire aussi
autres articles
sur la SNCM

 
=> lire aussi
toute l'actualité
MARITIME

Partager cet article

Commenter cet article

La Perouse 31/10/2014 12:03

Quand le personnel fait tout pour couler sa compagnie, c'est rare qu'il n'y arrive pas ! Il y a d'autres exemples d'inconscience purement égoîste !!