ActuNautique.com

Tout, sur les bateaux de la Volvo Ocean Race 2014-2015

Tout, sur les bateaux de la Volvo Ocean Race 2014-2015

Les 7 participants de la Volvo disposent tous du même voilier, le VOR65.

ActuNautique.com vous propose de découvrir ce voilier "monotype" particulièrement innovant.

1 architecte, 4 chantiers de construction

La nouvelle classe Volvo Ocean 65 a été imaginée, dessinée et construite pour être une machine de course performante et compétitive. Les plans de ce tout nouveau monotype utilisé sur les deux prochaines éditions de la Volvo Ocean Race ont été dessinés par le cabinet Farr Yacht Design aux Etats-Unis.

Un consortium de quatre chantiers navals est en charge de sa construction : Multiplast en France, Green Marine en Grande-Bretagne, Décision en Suisse et Persico en Italie.

MULTIPLAST est un des pionniers de la construction composite avec plus de 30 ans d’expérience dans le milieu de la course au large (Route du Rhum, Trophée Jules Verne, records de l’Atlantique). Ses bureaux regroupent à la fois un cabinet d’architecture navale et des ateliers de fabrication de pièces en composite ; une particularité qui offre une approche professionnelle très complète. Le Volvo Open 70 Groupama 4, vainqueur de la dernière Volvo Ocean Race est issu du chantier MULTIPLAST.

GREEN MARINE est un chantier réputé installé à Lymington en Angleterre. C’est de là que sont issus quelques-uns des plus célèbres bateaux de course et de croisière de ces 28 dernières années. Parmi eux, des concurrents de la Volvo Ocean Race, de l’America’s Cup mais aussi des superyachts de croisière. Green Marine fait partie du groupe Vitters Shipyard et doit sa réputation internationale à ses techniques de moulage de fibres carbone.

Le chantier DECISION est spécialiste de l’utilisation des matériaux composite an construction navale. L’entreprise construit des bateaux depuis 1984 et entre 2000 et 2009, tous les bateaux de l’équipe Alinghi sont sortis de ses chantiers, notamment les deux Class America vainqueurs de l’America’s Cup en 2003 et 2007. Installé en Suisse, DECISION compte aussi une large expérience dans d’autres domaines de construction, comme l’industrie spatiale, l’industrie aéronautique et les télécommunications.

PERSICO est un des chantiers les plus grands et les plus polyvalents avec des locaux de 60 000m2 à Bergamo en Italie. Spécialisé dans la construction de moules, avec des branches dans l’automobile, le rotomoulage, l’ingénierie, l’industrie nautique, aérospatiale et aéronautique, Persico Marine a participé à des projets comme Il Moro di Venezia 1992 (bulbe et quille), RC44 en 2004 (moules de la coque et du pont), Luna Rossa 2007 et Luna Rossa 2012, Abu Dhabi Ocean Racing 2011 et les ailes d’Artemis Racing (moules) 2011-12.

Le VOR65, un voiliers très innovant

Le nouveau Volvo Ocean 65 comprend une série d’innovations qui le rendent rapide sur l’eau et capable de résister aux conditions les plus dures – le tout sans sacrifier son look. 

Au  niveau de sa Quille
Le tirant d’eau maximum a été augmenté. Il passe de 4,5 à 4,7 mètres, ce qui permet d’accroître le couple de redressement tout en réduisant le poids de la quille, pour améliorer les performances du bateau.

L'axe de quille
Le nouveau bateau a un axe de quille incliné qui aura des effets positifs sur les performances, créant une grande force verticale sur le voile de quille et générant ainsi de la portance en réduisant déplacement et traînée.

Sa structure
Le Volvo Ocean 65 comprend huit cloisons, contre quatre sur un Volvo Open 70. Une augmentation qui permet de renforcer la structure du bateau.

Une étrave inversée 
L’étrave inversée est avant tout une caractéristique esthétique à un endroit du bateau qui compte parmi les plus photographiés, mais elle permet également d’avoir moins d’eau à l’avant.

Deux ballasts d'eau supplémentaires
Sur les Volvo Open 70, il n’y avait qu’un seul ballast à l’arrière. Le Volvo Ocean 65 a deux ballasts à l’arrière et un central à l’avant.

Un voilier multimedia
Chaque bateau est équipé de cinq caméras fixes et deux points de liaison, qui permettront de couvrir la course sous tous les angles. Une caméra et un micro sont installés dans la descente pour des plans rapprochés des marins. Les caméras peuvent être télécommandées, tandis que les nouveaux systèmes de prise de sons et leurs emplacements amélioreront l’enregistrement des voix. Les caméras et les micros seront d’ailleurs beaucoup mieux protégés des vents et de l’eau, ce qui permettra les interviews dans le cockpit.

Des voiles high-tech !

Fabriquées par North Sails dans son usine du Nevada et finalisées en France, à Vannes, et en Espagne, les voiles des Volvo Ocean 65 bénéficient de l’expérience et de la technologie de la première voilerie au monde. North Sails utilise la technologie de pointe 3Di, une technique de moulage en 3D qui donne aux voiles la forme caractéristique d’une voile gonflée en navigation.

Chaque monotype part autour du monde avec 12 voiles. C’est beaucoup moins que sur les éditions précédentes, ce qui contribue à réduire les coûts. Les équipes ne peuvent embarquer que huit voiles pendant la course, sans recoupe supplémentaire, et n’ont que quatre voiles de remplacement. A l’exception de la voile A3 et du tourmentin, toutes les voiles sont fabriquées dans différents deniers suivant le procédé 3Di de North Sails, avec des bandes pré-imprégnées en fibres d’aramide noir Twaron et de Dyneema SK75.

Le carbone n’est pas autorisé comme matériau de fabrication des voiles car il bloque les signaux de communication satellite et les transferts de données. La production et la livraison sont étroitement contrôlées et un jeu de voiles pour la période précédant le départ est fabriqué et mis à la disposition des équipes à mesure que les bateaux quittent la chaîne de production, toutes les sept semaines. Les voiles de course sont ensuite fabriquées par série, de façon à utiliser les mêmes moules pour plusieurs voiles de chaque type. Chaque type de voile est ensuite terminé dans le même atelier et par la même équipe pour garantir une forme et une qualité de production identique.


VOLVO
OCEAN RACE
2014-2015

 
=> lire aussi
actualité
Courses & Régates
Tout, sur les bateaux de la Volvo Ocean Race 2014-2015Tout, sur les bateaux de la Volvo Ocean Race 2014-2015
Tout, sur les bateaux de la Volvo Ocean Race 2014-2015

 

Caractéristiques techniques des VOR 65

Longueur de la coque (ISO 8666) - 20.37 m (66 ft)
 Longueur à la flottaison (plan) - 20.00 m (65 ft)
 Longueur hors tout (bout-dehors compris) - 22.14 m (72ft)
 Largeur de la coque hors tout (ISO 8666) - 5.60 m (18.4 ft)
 Tirant d’eau maxi (Quille sur CL) - 4.78 m (15.8 ft) 
 Déplacement (à vide) - 12 500 kg (27,557 lb) 
Configuration de la quille - Quille pendulaire +/- 40 degrés avec 5°d’inclinaison
 Dérives - 2 dérives à l’avant, triangulation inboard
 Safrans - 2 safrans fixes – mèches composit
 Ballasts arrière (réservoirs ailes) - 2 ballasts de 800L sous les côtés du cockpit
 Ballast avant (CL) -1 ballast d’eau de mer de 1100L à l’avant du mât
 Hauteur du gréement - 30.30 m (99.4 ft)
Gréement - 2 pataras en tête et haubans avec déflecteurs
 Longueur du bout-dehors  - 2.14 m (7ft)
 Surface grand-voile - 163 m2
 Surface foc - 133 m2
 Surface voilure au près - 468 m2 (GV et Code 0 de tête) - 296 m2 (GV et foc)
 Surface de voilure au portant - 578 m2 (grand-voile et A3

 


VOLVO
OCEAN RACE
2014-2015

 
=> lire aussi
actualité
Courses & Régates

Partager cet article

Commenter cet article