ActuNautique.com

VIDEO Voiles de Saint-Tropez - 4000 marins pour une journée très tactique

Voiles de Saint Tropez - photos : Gilles Martin-Raget
Voiles de Saint Tropez - photos : Gilles Martin-Raget

Voiles de Saint Tropez - photos : Gilles Martin-Raget

4000 marins s'étaient une nouvelle fois donnés rendez vous aujourd’hui sur le plan d'eau, pour profiter une fois encore, du plaisir de régater dans le vent, et sous le soleil !

120 yachts Classiques s'élançaient ainsi dès la mi-journée vers le large et un grand triangle en bordure du golfe, tandis que les voiliers Modernes s'en allaient taquiner le clapot au large de Pampelonne. A l'exception des Grands Wally et des J Class, victimes d'un vent capricieux et réfractaire à toute stabilisation, tous les groupes Modernes et Classiques ont ainsi validé une nouvelle manche âprement disputée et technique à souhait.

Modernes et Classiques valident une manche

Eric Tabarly en arrivant à la Nioulargue, ancêtre des Voiles, aurait déclaré : « Je n'aurai jamais imaginé voir un jour en réalité tout ce que j'ai découvert dans les livres… » Ce « dream come true » est pourtant bel et bien partagé chaque année par les curieux venus en masse le long des môles ou sur les hauteurs du vieux port. Le spectacle de pas moins de 120 yachts classiques en régate leur était offert dès la mi-journée, quand les petits voiliers auriques ouvraient le bal du jour dans un léger flux d'ouest. Un petit clapot très court compliquait un moment les réglages, avant que chaque groupe ne cingle toutes voiles dehors vers l'extérieur du golfe sur un parcours une nouvelle fois judicieusement étudié pour fournir à chaque tacticien, à chaque équipage, l'occasion de montrer les qualités de leur monture quelles que soient les allures. Partis un peu plus tard en début d'après-midi, les 5 groupes IRC, après une réduction de parcours à l'entrée du golfe, venaient pourtant mêler leurs gréements modernes aux voiliers de tradition pour un joyeux embouteillage de tous les styles sous le Portalet.

Nouveau venu aux Voiles, le 8 mR Silhouette

Silhouette est un 8 Mètres International, conçu par le célèbre William Fife III en 1910. Il a été construit en Allemagne au chantier Abeking & Rasmussen pour Otto C. Ernst, un consul allemand de Hambourg. Baptisé Woge IV, il a couru avec succès en Allemagne du Nord avant d’être vendu au Danemark où il a été redécouvert par son dernier propriétaire, Carl-Heinz Otto au milieu des années 80. Il a été entièrement restauré selon les plans originaux en Allemagne. Au cours des 20 dernières années, il a couru sur le lac de Constance, mais a également participé à des championnats européens et mondiaux.
« L’an dernier nous avons eu l’opportunité d'acheter Silhouette et aujourd'hui, ma femme et moi sommes très heureux d'être les propriétaires d’un si beau yacht. Participer au Centenary Trophy à bord de Silhouette est pour nous un rêve qui devient réalité et nous sommes très heureux d’affronter les plus beaux yachts classiques dans le monde. », raconte Daniel Heine.

Magie des "8"!

La « International Eight Meter Class » rassemble tous les voiliers de la Class des 8 mètres. Ces voiliers souvent appelés communément « les 8 », ou 8mR ne sont pas absolument identiques mais doivent tous se plier à un règlement de jauge. Avant la seconde guerre mondiale, les « 8 » étaient la classe internationale la plus prestigieuse. L'appellation « 8 mètres » ne fait pas référence à la longueur effective des bateaux, mais elle le résultat d'une formule de jauge. Les 8mR font généralement environ 15 m de long. Entre 1907 et 2008, près de 500 8 mR ont été construits, dont 177 naviguent encore aujourd'hui. La jauge établie en 1907 a permis de créer une classe de bateaux rapides, simples à construire. Les 8 mR furent choisis comme Classe Olympique en 1908. Ils allaient demeurer support Olympique jusqu'en 1936.

William Fife III (1857-1944), aussi connu sous le nom de William Fife Jr., faisait partie de la troisième génération d'une famille d'architectes navals et de constructeurs écossais. Connu pour ses cotres auriques et ses goélettes, Fife a aussi créer et construit chez faillie des 8 mR particulièrement performant. Ce designer de génie a signé plus de 600 bateaux, dont deux pour la Coupe de l'America, 4 pour la Classe des 23 m, deux 19 m, huit 15 m, dix-sept 12 m J et plus de 40 8 mR et 50 6 m. Silhouette, Rainbow III et Fulmar naviguent aux Voiles sous la signature prestigieuse du Maître au dragon.

Reines de beauté

On célèbre et on flatte toutes les formes de beauté à Saint-Tropez ; splendeur du site, élégance de voiliers futuristes ou centenaires, mais aussi, et pourquoi pas, l'éternel féminin représenté en l'occurrence par Miss Provence, Mademoiselle Anne Laure Formont conviée par l'équipage d'Ikra, le désormais légendaire 12 mJ, à régater aujourd'hui. Sébastien Destremau, skipper du voilier blanc à liseret rouge, l'affirme : Miss Provence, seconde dauphine de Miss France 2014, n'est pas là comme invitée, mais bel et bien comme équipière.


ActuNautique
le magazine
des Voiles de Saint Tropez

 

toute l'actualité
des courses au large
et des régates

 

Partager cet article

Commenter cet article

Ali_nour@outlook.fr 03/10/2014 21:16

SVP. corrigez le NOM; merci

Ali_nout@outlook.fr 03/10/2014 21:14

Magnéfique régate, et surtout au large de saint tropez ou j'ai passé de beaux jours