ActuNautique.com

Volvo Ocean Race - Abu Dhabi et Team Brunel premiers à sortir du pot au noir

Matt Knighton/Abu Dhabi Ocean Racing/Volvo Ocean Race

Matt Knighton/Abu Dhabi Ocean Racing/Volvo Ocean Race

La flotte de la Volvo Ocean Race était dans le Pot au Noir le 21 octobre dernier.

Grâce à leur positionnement ouest, Abu Dhabi Ocean Racing et Team Brunel sont sortis gagnants de la Zone Intertropicale de Convergence aujourd’hui. Une position qu’ils avaient anticipée dès le passage de l’archipel du Cap Vert.

Tandis que les cinq autres Volvo Ocean 65 progressent à plus de 90 milles dans leur sillage, à la recherche du moindre souffle de vent, Ian Walker, skipper d’Abu Dhabi Ocean Racing et Bouwe Bekking, skipper de Team Brunel filent en tête de la course vers le prochain way point situé à Fernando de Noronha.

Derrière, les équipages prennent leur mal en patience tant bien que mal… Ils devraient batailler encore plusieurs heures avant de trouver le vent de sud est salvateur. Wouter Verbraak , navigateur sur Team Vestas Wind, pensait cet après-midi devoir passer encore une demi-journée de navigation dans la Zone Intertropicale de Convergence (ZCIT).

Au total, les équipages ont encore un peu plus de 6 487 milles nautiques à parcourir pour boucler cette première étape entre Alicante et Le Cap. Et si moralement, c’est un avantage indéniable de sortir en tête du Pot au Noir, rien n’est gagné pour autant. On a déjà vu le finish d’une étape se terminer par un sprint à deux bateaux ! Et puis, la route est encore longue, il faut aussi préserver le matériel jusqu’au bout.

Autour de 18h00 HF aujourd’hui, Abu Dhabi maintenait une légère avance de 7 milles nautiques sur son dauphin hollandais. Team Vestas Wind, alors troisième, pointait à 80 milles derrière. Dongfeng sur une position médiane affichait 85 milles de retard sur le leader.

Plus loin, Team Alvimedica, MAPFRE et Team SCA étaient encore pleinement aux prises avec le Pot au Noir plus de 100 milles derrière la tête de flotte. A bord d’Alvimedica, le reporter embarqué Amory Ross décrivait ce matin une situation difficile à supporter pour tout marin en course : « Une nouvelle fois, nous dérivons dans l’obscurité, sans la moindre ride sur l’eau avec les voiles qui claquent sans but. ». Le Pot au Noir semble avoir mis à mal le moral des équipages. Le team espagnol MAPFRE a cependant touché un léger vent d’est aujourd’hui ce qui a remotivé les troupes. Mais si ce filet d’air se maintenait, le team pensait au mieux sortir du Pot au Noir dans un peu plus d’un jour !

Pour la navigatrice Libby Greenhalgh (Team SCA), la nuit dernière était particulièrement frustrante. En effet après avoir grappillé près de 75 milles sur le reste de la flotte depuis mardi, l’équipage féminin a vu sa progression fondre comme neige au soleil. Même l’expérience de Samantha Davies qui a déjà franchi le Pot au Noir pèse peu face à l’incertitude de cette zone.

Bouwe Bekking, 51 ans, skipper de Team Brunel qui court la VOR pour la 7ème fois, est lui aussi l’un des habitués du Pot au Noir. Il sait qu’essayer de régater quand le vent et le sort s’acharnent est usant pour l’équipage. A ce sujet, le skipper hollandais pense que le seul secret est de garder son calme et de compter sur sa stratégie. « Croire en son plan de jeu est crucial pour la course », écrit-il dans son dernier message.

« Nous détestons jouer à la loterie. Nous préférons agir sur des faits et des chiffres. Parfois la chance est avec nous, parfois contre nous. Mais à la fin, la situation finit par s’égaliser. "

Avoir à bord un navigateur avec une solide expérience comme Andrew Cape sur Team Brunel ou Simon Fisher sur Abu Dhabi Ocean Racing est sans nul doute un atout de taille.


VOLVO
OCEAN RACE
2014-2015

 
=> lire aussi
actualité
Courses & Régates

Partager cet article

Commenter cet article