ActuNautique.com

Route du Rhum - Bertrand de Broc jette l'éponge, Vincent Riou (PRB) en avarie

Route du Rhum - Bertrand de Broc jette l'éponge, Vincent Riou (PRB) en avarie

Les 24 premières heures de course sont particulièrement éprouvantes, et tous les participants de la Route du Rhum ont en tête l'édition 2002 ou 23 bateaux seulement étaient arrivés en Guadeloupe, sur 58 engagés...

Cet après-midi, la situation est contrastée et si Jean Galfione devrait pouvoir repartir de Saint Quay Portrieux où il a pu réparer son Class40 Serenis, Bertrand de Broc, sur Votre Nom Autour du Monde vient d'annoncer son abandon, suite à blessure.

S'étant cogné au coude contre un winch,  le navigateur cornouaillais pensait dans un premier temps que la douleur s'estomperait. Il n'en est rien et Bertrand de Broc a donc dû se rendre à l'évidence que la douleur devenant intenable, et compte tenu des conditions météo à venir et de ses soucis de pilote, il était plus sage de renoncer.

Votre Nom autour du Monde fait donc route au portant vers Lorient sous voilure réduite. Il devrait accoster aux pontons de la base sous-marine de Keroman, demain en début de matinée. 

En parallèle, Vincent Riou, sur PRB, a annoncé à 15h50 HF, à son équipe à terre que la cloison de barre d’écoute de grand-voile était arrachée sur toute la longueur au niveau de la coque soit environ sur six mètres !!

Après s’être aperçu de cette avarie en retombant dans le creux d’une vague, Vincent a fait cap à l’est au portant, trois ris dans la Grand Voile pour sécuriser son bateau. 

La situation est maitrisée mais c’est difficile selon le skipper de poursuivre la course avec cette cloison abîmée. Vincent et le bateau sont en sécurité et le skipper réfléchit avec son équipe à terre pour trouver une solution pour pouvoir réparer et poursuivre sa course.


=> lire aussi
autres articles
ROUTE DU RHUM 2014

 
=> lire aussi
toute l'actu
Courses & Régates

Partager cet article

Commenter cet article

Ali_nour@outlook.fr 03/11/2014 20:56

En navigation il faut toujours s'attendre à des surprises, dans le cas de force majeure c'est au Cdt " Skipper" de prendre les decisions convenables et adéquates.