ActuNautique.com

Face à face Kership (DCNS-Piriou) et Couach-Océa pour les 30 patrouilleurs saoudiens

Photo : Ocea

Photo : Ocea

Grandes manoeuvres industrielles en cours, pour le marché des 30 patrouilleurs légers que doit commander l'Arabie Saoudite à la France.

Qui de Kership, société commune à DCNS et Piriou et du duo Couach-Ocea, voire d'un autre acteur comme les CMN ou la Socarenam par exemple, remportera le fabuleux marché des 30 patrouilleurs saoudiens, actuellement en cours de négociation ?

Initialement, ce marché devait comporter une vingtaine de petits patrouilleurs côtiers d'une trentaine de mètres de long, soit un montant de 600 millions d'euros, MCO (maintien en condition opérationnelle) compris.

Au final, il s'avère que le marché porterait plutôt sur une trentaine d'unités.

Un marché particulièrement attractif, pour lequel l'intérêt de deux groupements de chantiers a fuité dans la presse, à savoir Kership et Ocea-Couach.

Chez Kership, la répartition des tâches aurait été organisée entre la construction des coques à Concarneau (29), chez Piriou, et l'intégration finale des navires chez DCNS, chantier plutôt habitué à construires des patrouilleurs plus gros, de 50m de long.

Face à Kership, Ocea et Couach représenteraient une alternative industrielle d'autant plus crédible que ce type d'unités fait partie de leur coeur de métier, depuis toujours.

De la à imaginer un marché scindé en deux lots... si tant est que d'autres chantiers ne soient retenus !


=> lire aussi
toute l'actualité
Défense et Marine

 

=> lire aussi
20 autres Articles
sur Piriou

 

Partager cet article

Commenter cet article