ActuNautique.com

16 ans de prison pour le commandant du paquebot Costa Concordia

16 ans de prison pour le commandant du paquebot Costa Concordia

En janvier 2012, Francesco Schettino avait abandonné son navire échoué sur une île de Méditerranée, après une manoeuvre aussi dangereuse qu'incompréhensible, un naufrage qui avait coûté la vie de 32 personnes.

Le verdict du tribunal de Grosseto, en Toscane est tombé hier, mercredi 11 février, concluant un procès fleuve qui s'était ouvert en juillet 2013.

Le commandant du Costa Concordia, Francesco Schettino a en effet été condamné à seize ans et un mois de prison, pour sa responsabilité dans le naufrage de son nanvire, survenu en janvier 2012 au large de l'île du Giglio.

Le parquet avait requis 26 ans de prison pour l'officier de la marine marchande, tandis que ses avocats avaient tout simplement plaidé la l'acquittement, arguant du fait que ce naufrage était une fortune de mer, susceptible d'arriver à n'importe quel marin.

Celui qui est surnommé l'homme le plus détesté d'Italie était poursuivi avec 6 autres membres de son équipage et trois dirigeants de la Costa Crociere, les chefs d'accusation retenus contre lui, étant des homicides par imprudence, un naufrage et un abandon de navire avant la fin de son évacuation !!

=> Naufrage du Costa Concordia - premiers témoignages troublants

Son avocat avait pour sa part plaidé que l'officier avait disposé de 45 minutes pour décider de la vie de 4500 personnes, que son action avait permis d'en sauver un grande majorité, et qu'il était tombé dans une chaloupe sous l'effet de la gravité, ne pouvant de fait rester à bord du paqebot.

Des arguments qui n'ont pas été retenus par les jurés, qui ont considéré que l'ordre d'évacuation  été donné trop tard et que l'évacuation en elle même s'était déroulée dans la plus grande improvisation.

A l'issue du jugement, le commandant Schettino n'a pas été incarcéré, le juge estimant qu'il n'y avait pas de risque qu'il prenne la fuite avant son mandat de dépôt.

A l'heure de publier cet article, l'avocat du condamné n'a pas indiqué si son client souhaitaitinterjeter appel ou non.


=> lire aussi
autres articles
Costa Concordia

 
=> lire aussi
toute l'actualité
Maritime

Partager cet article

Commenter cet article

Ali_nour@outlook.fr 12/02/2015 17:31

Meme article est paru sur le Figaro hier, tout batiment quelque soit sa nature le Cdt est toujours responsable du bord...