ActuNautique.com

L'Europe maritime a rendez-vous à Paris, du 3 au 5 février

L'Europe maritime a rendez-vous à Paris, du 3 au 5 février

Du 3 au 5 février a lieu à Paris, Porte de Versailles, pour la seconde fois, Euromaritime, le salon de l'économie maritime.

301 exposants ont rendez-vous du 3 au 5 février à Paris Expo, porte de Versailles (hall 6), pour
la deuxième édition d’Euromaritime, le salon européen de l’économie de la mer. Eurowaterways, premier rendez-vous européen de l’économie fluviale, se déroulera en parallèle.

Il permettra aux acteurs concernés par le fluvial ou le fluviomaritime d’exploiter les passerelles
entre l’eau douce et l’eau salée.

Pour cette deuxième édition, les organisateurs attendent une augmentation sensible du nombre
de visiteurs. Ils étaient déjà 5 000 en 2013, venus de toute l'Europe.

La mer et les voies navigables représentent un potentiel de développement considérable pour l’Europe avec 66 000 km de côtes (les régions les bordant contribuent pour 40% au PIB de l’Union européenne), la plus grande zone économique exclusive dans le monde (25 millions de km²) et le plus vaste réseau de navigation intérieure (40 000 km de voies navigables).

Parmi les 301 exposants inscrits à Euromaritime et Eurowaterways 2015, 33 % représentent des sociétés étrangères ou des filiales de groupes étrangers. Le salon de l’économie de la mer enregistre désormais une progression supérieure à 40 % de sa surface nette par rapport à sa première édition en 2013. Le parcours fluvial réunira pour sa part plus de 80 exposants, qui bénéficieront d’une identification spécifique dans le salon.

A noter la venue pour la première fois de la Finlande et du Luxembourg, au travers de pavillons nationaux et via des acteurs de renom tels Wärtsilä et Vaisala (Finlande) ou encore Arcelor Mittal et Jan De Nul (Luxembourg).

Les plus grands groupes industriels européens sont également présents, dont les Suédois Scania, Trelleborg et Volvo, les Allemands Ortlinghaus, Reintjes Gmbh, Schottel GmbH et Vulkan Group et les Néerlandais Vega Technique, Van Beest, De Zeeman Pro et IHC Hytech. Sans oublier une représentation française significative comptant dans ses rangs DCNS, Piriou, Haropa et des regroupements d’entreprises sous l’impulsion de la Région des Pays de la Loire, des Pôles Mer et de Bretagne Pôle Naval.

Partager cet article

Commenter cet article