ActuNautique.com

Le yacht M/Y Passionata opte pour deux nouveaux moteurs Scania Marine

Le yacht M/Y Passionata opte pour deux nouveaux moteurs Scania Marine
Le yacht M/Y Passionata opte pour deux nouveaux moteurs Scania Marine
Le yacht M/Y Passionata opte pour deux nouveaux moteurs Scania Marine

A l'occasion d'un refit, le Yacht M/Y Passionata troque deux moteurs Deutz par deux moteurs Scania Marine de toute dernière génération.

Pour le M/Y Passionata, un yacht de 37m de long, construit en 1990 aux chantiers Ferronavale et signé par l'architecte naval Studio Peterlin Ltd, l'année 2015 débute par un changement de motorisation dont l'objectif consiste tant à optimiser les consommations, qu'à réduite bruits et fumées.

Après avoir étudié l'ensemble de l'offre disponible sur le marché, le capitaine et l'armateur du navire ont opté pour deux moteurs de 500 cv de chez Scania Marine, qui remplacent les deux Deutz d'origine. 

A l'occason d'Euromaritime, ActuNautique.com a rencontré Jean-François Piouffle, technico-commercial chez Mistral Power, distributeur exclusif Scania Marine sur la côte méditerranéenne,  qui nous explique les raisons de ce choix.

"Notre société, Mistral Power, est une société de service et de distributon, spécialisée dans la propulsion marine. Quand nous sommes consultés pour la remotorisation d'un yacht, nous réalisons une étude complète par rapport à l'ancien moteur, qui prend en compte le poids du yacht, sa longueur de flottaison, son type d'arbre d'hélice, et le type d'hélice que l'on peut placer. Nous mettons donc en adéquation le diamètre d'hélice, le ratio d'inverseurs, la capacité de l'arbre en diamètre et en dureté, en optimisant le choix du moteur. 

Dans le cadre du M/Y Passionata, le bateau était motorisé par deux V8 Deutz TBD 234 en 470cv à 1900 tours. Ce yacht était équipé d'inverseurs Mannesmann qui ne sont plus du tout fabriqués depuis une vingtaine d'années. Dans le cadre du dernier refit, le capitaine et l'armateur ont décidé de remplacer l'ensemble propulsif pour le remettre au goût du jour. Toutes les marques de moteurs ont concourru sur ce projet, Caterpillar, Volvo, Cummins, Man et John Deere, et au final, leur choix s'est porté sur notre proposition, qui consistait en deux moteurs Scania Marine DI13 de 13 litres de cylindrée et 500 cv à 2100 tours. 

Nous avons opté pour ce régime un peu plus élevé que l'ancien, car si on était descendu en tours, le couple aurait augmenté, ce qui n'était pas bon pour les arbres, qui sont des 100mm en 316L, d'autant plus que c'est un bateau enregistré sous Lloyd Register !

Cette remotorisation conduit à changer moteurs et inverseurs. Pour ces derniers, nous avons choisi des ZF 550 IV, montés en free standing, à savoir qu'ils sont déportés en V-Drive. 

Cette remotorisation permet de gagner plus de deux tonnes par rapport à la motorisation initiale, sachant que M/Y Passionata pèse 245 tonnes. La puissance de 1000cv convient bien car on a affaire à une coque à déplacement. Outre le gain en consommation, le niveau de bruit va fortement baisser, ce qui était un souhait de l'armateur, qui voulait un yacht très silencieux.

Un point important est que les moteurs que nous installons sur le M/Y Passionata, réglés à cette puissance, n'ont aucun limite d'heures. On peut faire 5000 heures, 6000 heures dans l'année si on le souhaite, sachant qu'un yacht faisant du charter en fait généralement entre 500 et 1000 par an. 

Le refit moteurs va être réalisé à La Ciotat par la société Composite Works, ce qui inclut la dépose des anciens moteurs et la pose des nouveaux, et nous nous chargerons de la mise en service qui comprend près de 14 pages de mesures à réaliser ! 

La livraison des différents équipements va intervenir d'ici deux mois et demie ; il faudra enuite compter sur un mois, un mois et demie d'installation, ce qui permettra à M/Y Passionata d'être fin prêt pour la saison 2015 !!"

Le yacht M/Y Passionata opte pour deux nouveaux moteurs Scania Marine
Le yacht M/Y Passionata opte pour deux nouveaux moteurs Scania Marine
Le yacht M/Y Passionata opte pour deux nouveaux moteurs Scania Marine

Partager cet article

Commenter cet article