ActuNautique.com

Voile - pourquoi une version à quille relevable sur le voilier Jeanneau Sun Odyssey 349

Voile - pourquoi une version à quille relevable sur le voilier Jeanneau Sun Odyssey 349
Voile - pourquoi une version à quille relevable sur le voilier Jeanneau Sun Odyssey 349

Croiseur à succès du chantier vendéen, le Sun Odyssey 349 se décline désormais en une version à quille relevable.

En 2014-2015, le chantier vendéen Jeanneau a fait feu de tout bois en terme d'innovation, avec près de 11 nouveautés dévoilées, tant dans le yachting que dans la plaisance, qu'il s'agisse de bateaux à moteur ou de voiliers.

Parmi toutes ces nouveautés, l'une d'elles concerne un modèle statégique à succès, le Sun Odyssey 349, un voilier familial désormais décliné avec un nouveau type d'appendice, à savoir une quille relevable.

A l'occasion du Boot de Düsseldorf, ActuNautique.com a rencontré Hervé Piveteau, responsable développement voiliers chez Jeanneau, qui nous explique tous les avantages de cet appendice, une grande nouveauté sur un voilier de la gamme Sun Odyssey, mais aussi, une innovation technologique, Jeanneau oblige !
 

Hervé Piveteau, avant de présenter ce modèle, pouvez-vous revenir pour nos lecteurs, sur le concept de quille relevable ? 

Historiquement, le marché des voiliers de plaisance se décline principalement entre des quillards et des dériveurs. Les premiers offrent généralement de bonnes performances mais avec un tirant d'eau important. Les seconds pouvent s'échouer, mais au prix de lests dans les fonds qui pénalisent les performances. Le principe de la quille relevable consiste dans une quille de même poids qu'une quille classique, mais qui peut se relever selon la nécessité, en pivotant dans son ensemble. Ce n'est pas une quille fixe dans laquelle pivote la dérive, mais c'est une quille entièrement pivotante. 

Quels sont les avantages d'une quille relevable ?

Le gros avantage d'une quille relevable par rapport à un dériveur, est qu'il n'y a aucun surpoids dans les fonds du bateau. Autre point fort, le fait qu'elle descend très bas. Comme elle est relevable, on n'a plus de contrainte de tirant d'eau. Sur le Sun Odyssey 349 QR, la quille descend à 2.54m en position basse, ce qui est très important, et à 1.26m, en position haute. Le bateau est donc très performant en navigation, très raide à la toile, tout en pouvant s'approcher très près de la côte.

Les voiliers à quille relevable, n'est-ce finalement pas un marché de niche ?

Jusqu'à présent,  les quilles relevables n'étaient effectivement disponibles que sur des bateaux de niche. Avec le Sun Odyssey 349, c'est la première fois qu'un grand chantier le fait de façon aussi poussée, et de façon aussi industrielle, dans une logique de démocratisation

Justement, comment vous différenciez-vous à ce niveau ?

Le challenge pour un chantier comme le nôtre en développant cette technologie, a été de la rendre accessible à tous, puisque nous devons pouvoir adresser des clients du monde entier. Nous avons donc beaucoup travaillé sur sa simplicité d'utilisation, et sa fiablité. Elle doit pouvoir être mise entre toutes les mains, sans problème. A ces fins, on utilise un vérin inox pouvant pousser 5 tonnes, couplé à un système hydro-électrique selon un mode on-off. Nous avons en outre opté pour un système de fusible intégré au circuit hydraulique, qui permet à la quille de se relever de façon automatique en cas d'impact. 

Le Sun Odyssey 349 QR est-il échouable ?

C'est effectivement une bonne question !! Si on rajoute des béquilles latérales, le Sun Odyssey 349 QR peut effectivement être échoué, ce que ne peuvent pas faire la plupart de nos concurrents à quille relevable. Cette différence vient de la technologie mise en oeuvre. Notre quille relevable est en fonte, alors que celles de nos compétitieurs sont généralement en plomb, habillé d'un voile en polyester, plus fragile au contact. 

A terme, quel pourcentage des ventes de 349 pourrait représenter ce modèle à quille relevable ? 

A terme, on se fixe comme objectif de vendre entre 15 et 20% de Sun Odyssey 349 à quille relevable, ce qui est la proportion que l'on observe pour des modèles de notre gamme disponibles soit en quillard, soit en dériveur (le 33i ndlr). 

Quel prochain modèle de la gamme Sun Odyssey pensez-vous équiper de cet appendice ?

Pour l'instant, nous nous posons encore la question. Jusqu'à quelle taille de voilier ce type de technologies est-il judicieux, techniquement et commercialement ? Les premeirs mois de vente du 349 QR nous permettront d'observer les réactions du marché pour en tirer les conclusions les plus pertinentes !


=> lire aussi
100 autres articles
sur Jeanneau

 
=> lire aussi
toute l'actualité
Voile

Partager cet article

Commenter cet article