ActuNautique.com

La stratégie du chantier Bavaria dans les catamarans

La stratégie du chantier Bavaria dans les catamarans

Avec la reprise du français Nautitech, l'allemand Bavaria compte bien s'imposer comme l'un des chantiers leaders sur le marché des catamarans à voile et à moteur.

A ce titre, la vente de 15 Bavaria Nautitech Open 40 lors du Boot de Düsseldorf a représenté un véritable coup de semonce sur le marché des multicoques de plaisance.

A terme, l'entrée de Bavaria sur ce marché, dominé par le français Lagoon (240 unités par an), suivi par le germano-sud-africain Tui-Leopard-Robertson & Caine (150 unités par an) et le français Fountaine-Pajot (100 unités par an), pourrait bien en bouleverser la donne.

Car les multicoques sont le marché le plus dynamique du nautisme et de la plaisance, jusqu'à présent dans le domaine de la voile, avec un levier de développement à fort potentiel dans le moteur, segment dont l'offre intéresse désormais tous les chantiers, et non plus ses leaders traditonnels, Leopard et Fountaine-Pajot

Pour déployer sa stratégie, Bavaria compte s'appuyer sur la force de son réseau commercial, réseau qui devrait mettre sur le marché 1200 bateaux cette année, répartis à 65% dans la voile et à 35% dans le moteur.

En terme de marque, Bavaria a décidé de couper le poire en deux suite à la reprise de Nautitech.

Sur les petites unités de moins de 49 pieds, les catamarans seront commercialisés sous la marque Bavaria Catamaran, Nautitech devenant le nom des modèles. Cette gamme comprend actuellement 2 modèles, l'Open 40 et le PowerCat 40.

Dans le domaine des unités supérieures à 49 pieds, soit actuellement 3 modèles de 49 et 54 pieds semi-custom (542, 541 et 482), la marque mise en avant sera Nautitech Yachts, avec comme signature de marque the "Art of Catamarans".

Première nouveauté sur laquelle planche le chantier, le lancement du 45-46 pieds Open, qui viendrait compléter la gamme des Bavaria Catamaran et combler le trou existant entre l'Open 40 et le 482.

La stratégie du chantier Bavaria dans les catamarans
La stratégie du chantier Bavaria dans les catamarans

Partager cet article

Commenter cet article