ActuNautique.com

Rubis et Casabianca, les 5e et 6e SNA du programme Barracuda

Rubis et Casabianca, les 5e et 6e SNA du programme Barracuda

Le 25 mars 2015, Jean-Yves Le Drian a décidé de nommer Rubis et Casabianca les 5ème et 6ème SNA de type Suffren, issus du programme Barracuda.

Ce choix permet ainsi de perpétuer le souvenir d’unités qui se sont historiquement illustrées au cours de notre histoire récente, et dont la mémoire revêt une importance particulière pour les marins en général et les sous-mariniers en particulier.

Le Casabianca restera dans l'histoire pour son évasion du port de Toulon sous les ordres du commandant l'Herminier, lors de l'attaque allemande de 1942, et pour ses nombreuses missions aux côtés des alliés.

Le Rubis, quant à lui, a eu le plus long palmarès des Forces Navales Françaises Libres (FNFL). Cité 3 fois, il fut le premier bâtiment de combat nommé Compagnon de la Libération et à être décoré de la Croix de Guerre 39-45.

Les futurs SNA doivent consituer une composante essentielle des forces sous-marines de la Royale pour les 50 années à venir.

Le programme Barracuda prévoit la réalisation de 6 SNA pour remplacer les SNA de type Rubis. Par rapport aux SNA actuellement en service, le SNA de type Suffren apportera une meilleure invulnérabilité, notamment dans le domaine acoustique.

Pour l’action sous la mer, la capitalisation des savoir-faire acquis lors de la réalisation des sous-marins type Triomphant permet d’escompter des performances en détection sous-marine et en discrétion acoustique du niveau des meilleurs des sous-marins étrangers. Le SNA de type Suffren emportera la future torpille lourde.

Pour l’action au-dessus de la surface, les systèmes de transmission et d’acquisition du renseignement en font un bâtiment apte à travailler soit seul, soit de façon parfaitement intégrée dans une force navale. Pour l’action vers la terre, le sous-marin mettra en œuvre le missile de croisière naval (MdCN) et améliorera les capacités d’opérations spéciales en surface et en plongée.

Le premier SNA Suffren devrait être livré en 2018, il s'agira du Suffren. Il sera suivi des Duguay-Trouin (2020), Tourville (2022), De Grasse (2025), Rubis (2027) et Cacabianca (2029).

 

Fiche technique des SNS de type Suffren

Longueur    99,5 m
Maître-bau    8,8 m
Tirant d'eau    7,3 m
Tirant d'air    8,4 m
Déplacement    4 650 t en surface ; 5 300 t en plongée
Propulsion    1 réacteur à eau pressurisée K15 de 150 MW
2 turbo-alternateurs
2 moteurs électrique de secours SEMT Pielstick de 480 kW
1 pompe hélice (hydroréacteur)
Puissance    150 MW (réacteur) ; 10 MW (turbo-alternateurs)
Vitesse    supérieure à 23 nœuds (46 km/h) en plongée
14 nœuds (26 km/h) en surface
Profondeur    supérieure à 300 m

Partager cet article

Commenter cet article