ActuNautique.com

VIDEO - 2 bombes dans la Rance (35), 800 personnes évacuées

photos - marine nationalephotos - marine nationale
photos - marine nationalephotos - marine nationale

photos - marine nationale

Une opération conduite du 23 au 25 mars par une quinzaine de démineurs de la Marine Nationale.

Du 23 au 25 mars 2015, une quinzaine de démineurs du Groupement de plongeurs démineurs de l'Atlantique et du service neutralisation, enlèvement, destruction des explosifs (NEDEX) de CECLANT, neutraliseront deux grosses bombes américaines de la Seconde Guerre Mondiale immergées dans l'estuaire de la Rance (35).

Une opération exceptionnelle

  • 2 bombes de 2000 livres (près d'1 tonne chacune) neutralisées et détruites ;
  • 800 personnes évacuées pendant deux jours (communes de Saint-Suliac et La Ville-Es-Nonais en Ille et Vilaine, communes de Langrolay sur Rance et Plouer sur Rance en Côtes d'Armor) ;
  • Près de 300 agents de l'Etat mobilisés ;
  • 1500 mètres : rayon du cercle d'évacuation autour du point de neutralisation

Le déroulé de l'opération

Le 23 Mars 2015 :

  • Remontée de la bombe la plus abîmée à l'aide de ballons remplis d'air,
  • Remorquage jusqu'à une plage située à près de 2 kilomètres en aval (entre Saint-Suliac et La Ville-és Nonais),
  • Déplacement jusqu'à la grève (site de neutralisation),
  • Neutralisation de la bombe par séparation de l'ogive (contenant la fusée d’amorçage et la gaine relai) du corps de bombe à l’aide d’une découpeuse hydroabrasive (système utilisé pour couper le métal en pulvérisant de l’eau et du silice à très haute pression)
  • Pétardement de l'ogive (contenant environ 40 kilos d'explosifs) sur place par méthode du fourneau (enfouissement dans le sable et pétardement)

Le 24 mars

  • opérations identiques sur la deuxième bombe

Le 25 mars

  • Remorquage des corps de bombes (inertes) jusqu'au barrage de la Rance,
  • Embarquement des engins à bord du Bâtiment Base des Plongeurs Démineurs (BBPD) puis transit à une dizaine de nautiques au large de Saint-Malo,
  • Destruction des corps de bombe en pleine mer.

Partager cet article

Commenter cet article

Béa 24/03/2015 10:30

Deuxième bombe à désamorcer ce jour, à nouveau évacuation ; la maison, le centre équestre.
Je suis "réfugiée" dans mon bateau dans le port de Plouer sur Rance....