ActuNautique.com

Focus sur le marché mondial des multicoques de plaisance

Lagoon 560 - un best seller de Lagoon

Lagoon 560 - un best seller de Lagoon

L'ouverture ce matin du 6e Salon International du Multicoque est l'occasion de s'intéresser à un segment en croissance, qui se décline tant dans la voile que dans le moteur, allant du dayboat au superyacht !

Le marché du multicoque de plaisance représente près de 1000 bateaux produits par an dans le monde, soit un chiffre d'affaires d'environ 400 millions d'euros, réparti à 80% pour la voile et 20% pour le moteur, le moteur représentant 30% du chiffre d’affaires.

Dans le contexte d’un marché global du nautisme tendu, le segment des bateaux multicoques continue lui sa progression, largement dominé par les catamarans, les trimarans constituant une niche plus marginale. 

Le succès des bateaux multicoques est à trouver dans leur concept même, qui revient à proposer un espace de vie, des volumes, et une luminosité incomparables, sans compter la stabilité qu’apportent les deux coques en navigation et l'absence de gîte, qui en font des bateaux faciles à vivre ! 

Si faciles à vivre d'ailleurs que les multicoques sont particulièrement bien adaptés aux croisières et donc au marché de la location, qui représente 30 à 50% des ventes selon les constructeurs, le leader du marché de la location étant l'allemand TUI Marine (Sunsail et Moorings).

La France est le premier producteur mondial, avec les plus gros chantiers, citons Lagoon, Fountaine-Pajot, Nautitech, Catana, Privilège Marine, Outremer pour les plus gros et Neel  avec une offre unique en son genre dans les trimarans.

L’Afrique du Sud se place au second rang mondial, avec le chantier Robertson & Caine en leader local et numéro deux mondial (derrière Lagoon), plus connus sous la marque Leopard mais aussi Sunsail et Moorings du groupe TUI Marine. Ce pays regroupe également de nombreux petits chantiers multicoques, tels Tag Yachts, Knysna Yachts, Royal Cape...

En Pologne, le chantier Sunreef s'est quant à lui positionné sur les yachts catamarans à voile ou à moteur, avec un succès remarqué.

Si les gros chantiers sont nombreux, les spécialistes des modèles one-off sont légion de par le monde, qui bénéficient d'architectes de renom dans ce domaine, notamment VPLP, Berret-Racoupeau, Marc Lombard....

Un catamaran de croisière coute en moyenne 400 à 500 000 Euros (200 000 Euros pour les premiers prix).

Si la voile domine margement le marché des catamarans de croisière, le moteur tend à s'y développer ces dernières années, sous l'impulsion de Fountaine-Pajot et de Leopard, au travers d'une offre qui cible notamment une clientèle novice en navigation, et/ ou peu familiarisée avec la navigation à la voile. Ce marché est particulièrement prospère dans les pays émergeants (Bric).


=> toute l'actualité du Salon International du Multicoque
 
Fountaine-Pajot MY 37 - la dernière nouveauté de Fountaine-Pajot

Fountaine-Pajot MY 37 - la dernière nouveauté de Fountaine-Pajot

Manifesto, un superyacht Catamaran, par VPLP

Manifesto, un superyacht Catamaran, par VPLP

Partager cet article

Commenter cet article