ActuNautique.com

Nautitech - une meilleure qualité par de meilleurs achats, depuis le passage sous pavillon allemand

Bruno Voisard, dans le cockpit d'un Bavara Nautitech Open 40, le best-seller du chantier, qui se distingue par un open space particulièrement convivial...

Bruno Voisard, dans le cockpit d'un Bavara Nautitech Open 40, le best-seller du chantier, qui se distingue par un open space particulièrement convivial...

Le rachat du chantier français Nautitech spécialisé dans les catamarans sportifs de luxe par le chantier généraliste allemand Bavaria, a pu décontenancer certains de ses clients. Il s'avère au final que cette reprise a permis à la marque de gagner en qualité, par une politique achat plus forte.

Un peu moins d'un an après la reprise du chantier français Nautitech par le groupe allemand Bavaria, Bruno Voisard, DG de Bavaria Catamarans, constate qu'après quelques mois d'attentisme, certains clients et prospects du chantier ont été rassurés par le sursaut qualitatif enregistré depuis lors, grâce aux premiers effets de la politique achat du groupe allemand. Décryptage lors d'une interview réalisée lors du Salon International du Multicoque... 

Bruno Voisard, il y a quelques mois, votre chantier, spécialisé dans les catamarans sportifs de luxe était repris par le chantier généraliste allemand Bavaria. Cette reprise a-t-elle destabilisé certains de vos clients ?

Bruno Voisard - Tout d'abord je confirme que certains plaisanciers connaisseurs de l'univers du catamaran ont, depuis le dernier salon de Cannes, pu suspendre leurs commandes ou pu s'interroger sur le fait que notre chantier était passé sous le giron d'un chantier généraliste, spécialisé de surcroît dans les bateaux monocoques. Je ne vous cacherai pas que pendant les 3 ou 4 premiers mois après l'annonce de notre rapprochement, nous avons eu des ventes perdues ou repoussées du fait de cette interrogation légitime de nos clients. Cette situation a peu a peu évolué, et on le voit bien aujourd'hui sur le Salon International du Multicoque.

En quoi la situation a-t-elle évolué ?

Bruno Voisard - Très clairement, nos clients ont vu ces derniers mois l'avantage du rapprochement de Nautitech avec Bavaria, ce qui les a rassuré et a débloqué certaines positions d'attente...

Justement, quels sont les avantages pour vos clients du rachat de votre chantier et de son passage sous pavillon allemand ?

Bruno Voisard - Tout d'abord la montée en qualité, en particulier au niveau de la menuiserie de l'Open 40 : elle est désormais faite en Allemagne, sur nos standards de design, et a incontextablement fait un bond en avant. Ces dernières années, Bavaria a énormément investi dans la qualité et nous en bénédicions directement ! Ce gain qualitatif est également à mettre sur le compte de notre politque d'achat groupe, qui nous permet d'avoir accès à des conditions plus intéressantes, sur des matériels de qualité que l'on utilisait quelquefois, mais pas toujours. Nous pouvons désormais aller au delà de ce que nous faisions auparavant dans ce domaine.

Qu'en est-il en terme de service après-vente ? 

Bruno Voisard - Faire partie d'un groupe comme Bavaria nous permet d'offrir un meilleur service après-vente à nos clients, qui s'en sont très vite rendus-compte. Nos fournisseurs sont désormais bien plus réactifs car ils ont de très gros enjeux en lice, s'ils ne nous envoient pas très vite des pièces de rechange par exemple. Très clairement, nous bénéficions de par notre intégration au groupe Bavaria de tout une série de services qui nous ont permis de monter notre niveau de prestation et dont ont immédiatement bénéficié nos clients. 

Cet avantage très fort sur l'Open 40, votre best-seller, se retrouve t-il sur la gamme Nautitech Yachts, vos catamarans de haut de gamme ?

Bruno Voisard - Tout à fait puisque la volonté de Bavaria, sur cette gamme exclusive, est de monter encore en gamme, et nous travaillons d'ailleurs à une nouvelle verson du 541/542, qui sera plus luxueuse, pour nous distinguer de façon très forte sur le marché. C'était une attente de notre clientèle mais aussi de nos prospects. Une montée en gamme rentable et pérenne ne peut se faire que par la mise en place de process rigoureux, dont procède pleinement une politique achat forte. Aujourd'hui, on peut sans doute dire que la mise en place de cette politique d'achat groupe a su faire tomber l'attentisme de certains de nos clients et prospects et contribuer à la forte augmentation de nos ventes.


=> lire aussi
toute l'actualité
BAVARIA

 
=> lire aussi
toute l'actualité
des MULTICOQUES

Partager cet article

Commenter cet article