ActuNautique.com

Taxe mouillage - quand le gouvernement et Paul Giacobbi inventent un droit à détruire la mer

Taxe mouillage - quand le gouvernement et Paul Giacobbi inventent un droit à détruire la mer

La région Provence-Alpes-Côte d'Azur vient de tacler sévèrement le projet de taxe de mouillage, instigué par le député Giacobbi avec l'appui du gouvernement.

ActuNautique rediffuse in-extenso la motion votée le 21 avril par le Conseil Consultatif Régional de la Mer de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, qui dénonce une taxe qui reviendra à permettre aux plaisanciers les plus riches, de payer pour détériorer les Aires Marines Protégées, car le texte poussé par le député Paul Giacobbi, pour de soi-disant raison senvironnementales, ne cherche pas à limiter les éventuelles nuisances des mouillages dans ces zones, en les organisant sur bouées par exemple, mais juste à les taxer ! Cherchez l'erreur...

"Le Conseil Consultatif Régional de la Mer de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, comme l’ensemble du monde maritime et du littoral, s’élève contre la nouvelle taxe de mouillage dans les Aires Marines Protégées (AMP) votée en première lecture par l’Assemblée nationale et demande son retrait.

Cette mesure, élaborée sans concertation préalable avec les parties concernées (associations de plaisanciers, de protection de l’environnement, des syndicats professionnels de la pêche et de l’aquaculture, des fédérations de ports, de nautisme, des responsables de parc et des structures etc..), est contraire aux valeurs essentielles liant les femmes et les hommes de la mer : liberté – solidarité.

C’est une mesure profondément inégalitaire particulièrement pour les petits plaisanciers.

C’est une ouverture vers une fréquentation plus importante et systématique des AMP avec le tourisme maritime et la grande plaisance donc une dégradation inexorable des milieux.

Moyennant finance : c’est un droit à détruire.

Cette mesure est en totale contradiction avec l’esprit des AMP et des chartes des parcs marins."



Conseil Consultatif Régional de la Mer
Assemblée générale du 21 avril 2015

Marseille

Partager cet article

Commenter cet article

bianchi 29/04/2015 14:45

Taxe "pompafric". Il ne s'agit pas de protéger les fonds marins ou autres. Les plaisanciers sont seuls concernés et ne sont pas invités à débattre avant une telle prise de décision. Nos "politiques" sont "minables".

Guy Blouin 29/04/2015 01:25

Non à cette taxe..