ActuNautique.com

Avec le Nautitech 46 Open, Bavaria veut doubler sa production de catamarans à Rochefort (17)

Avec le Nautitech 46 Open, Bavaria veut doubler sa production de catamarans à Rochefort (17)

Le chantier allemand Bavaria surfe sur le succès avec son très réussi Nautitech 40 Open, un succès que l'allemand compte bien amplifier encore avec son grand-frère, le futur 46 Open.

Bruno Voisard, DG de Bavaria Catamarans présente le Nautitech 46 Open aux lecteurs d'ActuNautique.com 

Bruno Voisard, le Nautitech Open 40 est un grand succès depuis sa présentation. Combien en avez-vous dejà vendu ?

Bruno Voisard - Nous atteignons désormais les 50 unités vendues. Sur le seul salon de Düsseldorf, nous en avons signé près de 15, comme vous l'aviez justement indiqué sur ActuNautique.com ! Ce modèle connaît effectivement un grand succès, tant auprès des clients privés, notamment des familles qui souhaitent un bateau pour partir faire le tour du monde, que des loueurs, séduits par notre concept d'open space et de son positionnement prix, bien positionné, 350 000 euros HT tout équipé ! Pour l'anecdote, nous en avons déjà vendu 3 en Chine, tant le concept est universel... 

Avec le Nautitech 46 Open, vous voulez donc doubler la mise en quelque sorte...

Bruno Voisard - Tout à fait, mais avec 2 versions cette fois-ci, une version 2 barres à roue, classique chez nous, et une version... avec flybridge, une solution que nous n'avions jamais adoptée jusqu'à présent ! 

Dans les deux cas, le principe de l'open space cockpit-carré est donc repris...

Bruno Voisard - Cet open space est l'une des raisons du succès du 40, il est donc tout naturellement repris, qui fait la spécificité de ce modèle sur le marché. Ce qui va toutefos grandement changer se trouve à l'avant du bateau, avec une nacelle modulable, ouverte vers l'avant...

Un salon de cockpit avant par exemple ?

Bruno Voisard - Je ne peux pas vous en dire plus pour l'instant, mais sachez que le 46 Open sera un modèle convivial, hédoniste, tourné vers le confort, la sécurité et le plaisir, sans toutefois perdre l'ADN Nautitech, à savoir un bateau performant, marin en toutes circonstances. Il n'y aura pas de cockpit avant, mais l'avant sera original et devrait faire le buzz, comme on dit sur internet ! 

Un Nautitech à flybridge, ça, c'est une vraie révolution pour votre chantier si je ne m'abuse...

Bruno Voisard - Cette version est effectivement une petite révolution pour notre chantier et nous avons décidé d'aller jusqu'au bout de ce concept, avec une barre unique, centrale, au milieu d'une très vaste plateforme surélevée, offrant un salon et un très beau bain de soleil. Bien entendu, la version fly du 46 Open sera plus lourde que la version classique, donc moins rapide, mas offrira une convivialité supérieure, qui était demandée. Il est clair que le 46 Open dans ses deux versions va adresser un marché très large. Dans ce sens, c'est un véritable bateau de conquête pour notre chantier.


=> lire aussi
toute l'actualité
BAVARIA

 
=> lire aussi
toute l'actualité
des MULTICOQUES

Partager cet article

Commenter cet article