ActuNautique.com

Solitaire du Figaro 2015 - les 12 prétendants à la victoire

Solitaire du Figaro 2015 - les 12 prétendants à la victoire

Difficile de faire des pronostics sur le futur vainqueur, tant il y a de paramètres à prendre compte !

Le talent des skippers, le parcours, la météo, les aléas inhérents au sport mécanique, les coups tactiques osés… autant d’ingrédients qui font de cette épreuve d’endurance en solitaire, une course mythique si difficile à remporter. Mais sur le papier, au regard des palmarès et des résultats lors des régates d’avant-saison, plusieurs noms peuvent déjà être chuchotés pour la victoire finale sur cette 46e édition de La Solitaire du Figaro-Eric Bompard cachemire…

Dernier jour à terre avant le départ du Prologue Eric Bompard cachemire demain qui emmènera les Solitaires vers Pauillac, avant le coup de canon de la première étape dimanche à 17h précises.

Derniers préparatifs, derniers contrôles de jauges, dernières siestes, derniers footings dans les parcs de Bordeaux, derniers interviews et déjà la pression qui monte. Les skippers le savent bien : une première étape réussie est gage d’une bonne place finale, parce qu’elle vous forge un mental de gagnant. « Démarrer La Solitaire dans les profondeurs du classement, ce n’est vraiment pas bon pour la suite » confirment en cœur Yoann Richomme (Skipper Macif 2014) et Charlie Dalin (Skipper Macif 2015).

Les 2 skippers à abattre...

Deux noms, deux futurs skippers du Vendée Globe 2016 : Yann Eliès (Groupe Queguiner – Leucémie Espoir) et Jérémie Beyou (Maître CoQ). Ces marins chevronnés ont déjà remporté plusieurs fois La Solitaire : Yann par deux fois consécutives en 2012 et 2013, et Jérémie par trois fois en 2005, 2011 et 2014. Comme le dit si bien Alain Gautier (Generali) : « Le profil du gagnant est âgé de 35 à 42 ans, et affiche une expérience bien trempée d’au moins 7 participations, c’est pour cette raison que Yann et Jérémie sont archi-favoris ».

Le skipper briochin prendra pour la 16e fois le départ de l’épreuve avec une rage d’enfer, bien décidé à prendre sa revanche sur l’édition 2014 où un démâtage sur la première étape lui avait ôté toute chance de victoire. Jérémie, lui, sort de quelques semaines compliquées suite à une opération du genou. Mais le triple vainqueur de La Solitaire semble cependant serein et encore plus fort mentalement après deux semaines de rééducation à Kerpape dans le Morbihan.

La meute des prétendants à la victoire

Autant dire que les deux ténors n’auront pas la vie facile. Gildas Mahé (Quali Confort – The Beautiful Watch) est lui aussi un grand favori de cette édition et le dit clairement : « Je viens pour gagner. » Malgré un petit budget, son bateau rondement préparé est une bombe au près. Le Finistérien affiche une vitesse insolente sur l’eau et en a bluffé plus d’un lors de la Solo Concarneau-Trophée Guy Cotten où il termine deuxième derrière Corentin Horeau (Bretagne - Crédit Mutuel Performance).

Un Corentin de 25 ans qui n’a pas le profil du vainqueur, mais un immense talent qui l’a porté sur la deuxième marche du podium de La Solitaire 2014 ! « Je vais m’arracher » confie-t-il. Que dire de la grosse envie de Charlie Dalin, Champion de France Elite de course au large en solitaire l’année dernière et diablement régulier… Charlie aime les longues étapes, la brise, l’endurance, la haute mer : ce parcours est fait pour lui. Affamé d’une victoire sur La Solitaire du Figaro – Eric Bompard cachemire qu’il n‘a jamais remporté, Gildas Morvan (Cercle Vert), nourri de 19 participations, voudrait bien ne faire qu’une bouchée de la 46e édition.

L’homme est très expérimenté et ambitieux.

Beaucoup reviennent sur La Solitaire parce qu’ils ont touché du doigt le podium, voire la victoire. Corentin Douguet (Sofinther – Un maillot pour la vie), par exemple, a terminé deux fois troisième (2007 et 2010) et peut à nouveau remporter une étape comme il l’avait fait en 2007. Même chose pour Yoann Richomme 4e en 2013, souvent auteur de bons coups. Derrière la mine joviale d’Alexis Loison (Groupe Fiva) se cache un marin accrocheur et fûté. Sa victoire d’étape à Plymouth sur La Solitaire du Figaro-Eric Bompard cachemire 2014 a démontré tout le potentiel du bonhomme, grand habitué de l’épreuve (9 participations). Deuxième en 2013, Xavier Macaire (Skipper Hérault) fait également partie des ténors. Sa mauvaise saison 2014 lui donne encore plus de niaque pour terminer aux avant-postes. Xavier peut faire des lumières… Thierry Chabagny (Gedimat), lui, ronge son frein depuis sa superbe place de dauphin en 2006. Sa grande maîtrise du Figaro Bénéteau 2, sa passion pour le large sont ses plus grands atouts. Enfin, l’audacieux Adrien Hardy (Agir Recouvrement) fait figure de meneur de jeu, toujours en embuscade, prêt à tenter des options, capable de revenir de nulle part. Un grand animateur de La Solitaire qu’il a couru déjà sept fois.

A Bordeaux, les sacs sont désormais prêts pour le Grand Départ, les bateaux parés à affronter le golfe de Gascogne et les marins concentrés avant de rentrer un mois durant dans leur bulle de coureurs au large…

Solitaire du Figaro 2015 - les 12 prétendants à la victoire

Partager cet article

Commenter cet article