ActuNautique.com

Volvo Ocean Race - grand retour vers l'Europe

Volvo Ocean Race - grand retour vers l'Europe

Demain, à 14h00, la flotte de la Volvo Ocean Race disputera la course In-Port de Newport, avant de s'élancer dimanche vers Lisbonne, au Portugal, soit une étape de 2800 milles !

Ce retour vers le Vieux Continent est symboliquement très fort pour les skippers et équipiers européens après six mois de course. Il est aussi le marqueur de la dernière ligne droite vers l’arrivée puisqu’une fois à Lisbonne, il ne restera plus que les deux plus petites étapes à disputer (Lisbonne / Lorient pour 647 milles et Lorient / Gotebörg pour 1 600 milles).

Cette 7ème étape est déjà beaucoup plus courte que toutes les précédentes mais l’enjeu de cette traversée de l’Atlantique est particulièrement important. Au classement général, Abu Dhabi Ocean Racing domine Dongfeng Race Team de 6 points. Team Brunel est à 4 points du bateau sino-français.

Charles Caudrelier et ses hommes, avec leurs deux victoires d’étape, dont celle de Newport, sont dans la position du chasseur. Ils reviennent sur un terrain de jeu familier (l’Atlantique Nord) mais qui recèle pas mal de pièges. L’équipage sino-français veut continuer à bien naviguer pour s’assurer a minima de maintenir sa deuxième place. Il garde un œil sur la première marche du podium même s’il sait qu’il est quasiment impossible de l’emporter à la régulière.

« C’est l’une des dernières opportunités pour revenir. Malheureusement on est obligé de compter sur une misère pour Abu Dhabi. S’il ne casse rien, ça sera difficile de lui reprendre beaucoup de points à la régulière. Ce qui est important pour nous, même si évidemment on aimerait gagner, c’est de conserver cette place. On va se battre pour rester devant et avoir le sentiment de bien finir. Il faut que l’on reste concentré. Perdre cette seconde place, ce serait un coup dur pour l’équipe » explique Charles Caudrelier à la veille de l’In-Port.

Pour le skipper de Dongfeng Race Team, qui a appelé à ses côtés Sidney Gavignet, deux scénarios sont possibles sur cette étape. « C’est une étape qui peut être très différente en fonction de la météo. On peut se retrouver dans l’hiver et les grosses tempêtes si nous sommes amenés à faire la route la plus courte. Ca peut être très difficile avec beaucoup de vent. Mais on peut aussi faire une route plus sud si les dépressions ne sont pas très nord. On aura alors de belles conditions de vent portant, pas trop fort. L’arrivée sur l’Europe peut être compliquée, c ‘est le début de l’été et le beau temps s’installe. Avec l’anticyclone, il y a souvent une grande dorsale qui s’installe sur l’Europe. Il faudra la traverser. Ca peut produire une fin compliquée. Ca va être une étape passionnante, il va y avoir beaucoup de choix à faire » détaille Caudrelier.

Du côté des autres Français embarqué pour cette 7ème étape, Jean-Luc Nélias continue d’assurer la navigation de Mapfre qui sera de nouveau skippé par Iker Martinez, dont c'est le gran retour, et dont on pourra observer la capacité à gérer son équipage !

Seb Marsset sera quant à lui de nouveau à bord de Team Alvimedica.


=> 60 articles
VOLVO OCEAN RACE
2014-2015

 
=> lire aussi
actualité
Courses & Régates

 

 

Classement Volvo Ocean Race au départ de Newport

 

Volvo Ocean Race - grand retour vers l'Europe

Partager cet article

Commenter cet article