ActuNautique.com

Solitaire du Figaro 2015 - le passage du Cap Finisterre, un grand moment pour Claire Pruvot

Claire Pruvot, skipper de Port Caen Ouistreham, avec Gérard Delaunay, vice-président de la CCI de Caen-Ouistreham

Claire Pruvot, skipper de Port Caen Ouistreham, avec Gérard Delaunay, vice-président de la CCI de Caen-Ouistreham

ActuNautique.com a rencontré Claire Pruvot, skipper de Port de Caen Ouistreham Algotherm, qui termine 34e de cette 46e Solitaire du Figaro, une Solitaire difficile, bien à l'image de la réputation de cette course au large !!

Claire Pruvot, pouvez-vous retracer pour nos lecteurs, votre Solitaire du Figaro 2015, une Solitaire difficile, cette année encore ?

Claire Pruvot - Cette Solitaire du Figaro a commencé sur les chapeaux de roues avec une première étape très longue en terme de temps, avec peu de vent pour rejoindre l'Espagne : une première étape vraiment usante ! Le départ de la seconde étape a quant à lui été difficile : pas simple de s'extirper de la baie espagnole ! Les condirions ont ensute été très toniques qui ont contraint l'organisation à neutraliser la course à la Corogne. Nous somme ensuite partis avec 48h00 de retard, dans des conditions assez musclées. Ces deux premières étapes ont laissé des traces en terme de fatigue. A Concarneau, le fait de n'avoir qu'une seule journée de récupérer avant la 3e étape était épique !! Sur les 3e et 4e étapes enfin, nous avons eu des conditions de vent très aléatoires, avec de grands écarts au classement, notamment avec une arrivée sur Dieppe d'anthologie !! En queue de peloton, nous avions très peu de vent !! J'ai cru ne pas pouvoir arriver jusqu'au bout, c'est dire !! Mon objectif premier était de terminer cette Solitaire, et j'ai été ravie d'atteindre Dieppe avec un accueil hyper-chaleureux !!

Votre meilleur souvenir de cette 46e Solitaire du Figaro ?

Claire Pruvot - Le passage du Cap Finisterre, lors de la première étape, avec des conditions de vent fort au portant, avec toute une journée sous spi, à barrer dans les vagues, avec des pointes de vitesse et des bateaux côte à côte !

Votre pire souvenir sur cette Solitaire du Figaro ?

Claire Pruvot - Lors de la 3e étape, quand on a vu les premiers participants passer une des marques de parcours au niveau de la pointe d'Angleterre !! Ils sont passés dans des conditions optimales ! Pour nous, en queue de peloton, le courant s'est inversé !! Il nous a fallu des heures et des heures à passer cette marque !! C'était vraiment usant pour les nerfs !!

Partante pour une 47e Solitaire ?

Claire Pruvot - C'est la question que l'on se pose à chaque fois, à l'arrivée de la Solitaire !! On a tellement donné, c'est tellement épuisant. Et puis quand on vit une remise des prix comme aujourd'hui, vraiment magnifique, avec de superbes images de ce que nous avons vécu, alors oui, cela donne vraiment envie de revenir sur la prochaine édition !!

Claire Pruvot, votre démarche est soutenue par une démarche originale. Pouvez-vous nous en dire plus ?

Claire Pruvot - Effectivement, j'ai la chance d'être soutenue par une démarche régionale, normande, articulée autour du port de Caen Ouistreham, qui est l'armateur propriétaire de mon bateau, du Conseil Départemental du Calvados qui me soutient depuis 2009 sur différents projets voile, et puis du groupe pharmaceutique Batteur plus connu sous sa marque Algotherm, avec laquelle nous sommes totalement en phase, dans le domaine de la préservation des ressources marines et des océans ! Ces soutiens sont importants et je voudrais les remercier encore, en souhaitant que l'on puisse continuer dans ce projet Figaro !

Quelles est la prochaine course au départ de laquelle vous allez vous aligner cete année ?

Claire Pruvot - La Fast Net Race, au mois d'août, en Grande-Bretagne !!


=> lire aussi
autres articles
Solitaire du Figaro 2015

 
=> lire aussi
toute l'actualité
Courses & Régates

Partager cet article

Commenter cet article