ActuNautique.com

EDITORIAL - la taxe mouillage sombre, merci Paul Giacobbi !

EDITORIAL - la taxe mouillage sombre, merci Paul Giacobbi !

Le projet du député corse Paul Giacobbi a définitivement sombré à l'Assemblée Nationale.

Jusqu'au bout, Paul Giacobbi y aura cru et tenté d'imposer coûte que coûte son projet de taxe mouillage, contre l'avis de tous, avec un acharnement étonnant, qui interroge quant à ses réelles motivations.

Après le rejet de son amendement au Sénat, le passage du texte à l'Assemblée Nationale a en effet été l'occasion de voir l'élu corse à la manoeuvre, pour tenter de relancer son texte en le limitant à la seule Corse et aux yachts de plus de 24m de long, position étonnante s'il en est, puisque sa collectivité peut sans texte de loi, mettre en place un système de mouillage sur bouées payant, solution la plus efficace s'il en est, pour limiter les effets du mouillage des ancres sur les fonds marins, raison officielle invoquée pour justifier cette loi...

Cet activisme suspect a heureusement vite sombré devant la réalité des choses, et une majorité de députés soutenus par le gouverment, a refusé ce diktat qui aurait permis de facto de créer le principe d'un nouvel impôt facilement généralisable à l'ensemble du littoral.

Cette victoire du bon sens, acquise de haute lutte, constitue en fait une grande première dans le nautisme et la plaisance, puisqu'elle est avant tout la victoire de l'Union.

Une union sacrée qui s'est faite autour du principe de la liberté d'accès à la mer, du refus de sa privatisation, et qui a vu l'ensemble des acteurs de la filière, qu'il s'agisse des organisations professionnelles - qui ont su créer à cette occasion la Confédération du Nautsme et la Plaisance - ou des plaisanciers, s'unir et agir de concert.

Une grande première, pleine de signification pour le gouvernement et l'administration.

Car à compter de ce jour, il est clair que tant les politiques que les technocrates, savent désormais que face à toute vélléité de nouvelle réglementation, taxe ou atteinte à la liberté d'accès à la mer, ils auront désormais face à eux eux une filière unie et mobilisée, parlant d'une seule voix et qui devra être écoutée.

Une filière dont les avis devront être pris en compte et intégrés à toute réflexion préalable.

Une grande première en France !!

Dans ce sens, merci Paul Giacobbi d'avoir su pousser la filière nautique à s'organiser et à s'unir ! 

Partager cet article

Commenter cet article

Laurent 07/07/2015 10:49

Avec cette affaire, les socialistes ont perdu beaucoup de sympatisants.

Gauthier 06/07/2015 14:15

Ce qui ne doit pas faire stopper les investigations pour connaître le fin mot de l'histoire !!!

Guy L 06/07/2015 11:23

Pour ne pas déranger ce député Corse cette année je vais aux Baléares.