ActuNautique.com

Suzuki et la Solitaire du Figaro, des valeurs partagées

Suzuki et la Solitaire du Figaro, des valeurs partagées
Suzuki et la Solitaire du Figaro, des valeurs partagées

Suzuki est l'un des partenaires historiques de la Solitaire du Figaro. Un partenariat qui trouve ses racines dans des valeurs partagées.

Pourquoi l'un des leaders des moteurs hors-bord, de la moto et de l'automobile a-t-il noué depuis 2006 un partenariat avec la Solitaire du Figaro, l'une des courses au large en solitaire les plus difficiles du circuit ? Explication avec Nathalie Geslin, responsable des relations publiques de Suzuki France....

Nathalie Geslin, quand on pense au monde de la course au large, il n'est pas évident d'y associer immédiatement un constructeur de voitures, de motos et de moteur hors-bord. Pourtant, Suzuki France est l'un des partenaires les plus impliqués de la Solitaire du Figaro. Pourquoi une telle démarche ?? 

Nathalie Geslin - Ce partenariat de longue durée entre la Solitaire du Figaro et Suzuki, c'est tout d'abord l'histoire d'une rencontre entre deux hommes passionnés, quand en 2006, le skipper Eric Defert s'est rapproché de notre directeur commercial, pour lui demander un peu de budget, car il a du mal à rapatrier son bateau ! Très rapidement, au fil des échanges, nous avons établi un dossier et décidé de le sponsoriser avec un bateau : Suzuki Automobiles ! En 2006, nous nous sommes donc alignés pour la première fois au départ de la Solitaire du Figaro, une démarche vécue chez nous comme un véritable projet d'entreprise.

Le milieu de la course au large c'était vraiment nouveau pour un constructeur automobile ?

Nathalie Geslin - A l'époque, cette course nous semblait un vecteur de communication important, car les valeurs de la course au large et de cette course en particulier correspondaient parfaitement à celles véhiculées par notre société : authenticité, simplicité, humilité... Notre président de l'époque voulait en outre s'incrire dans des partenariats pouvant augmenter la notorité de notre marque. A cet égard, la voile était un vecteur très pertinent, d'autant que nous voulions communiquer sur le fait que nos moteurs consommaient peu et qu'ils étaient respectueux de l'environnement...

De sponsor d'un skipper, Suzuki est vite devenu partenaire de l'Organisation...

Nathalie Geslin - Après deux années avec Eric Defert, nous avons sponsorisé Thierry Chabany, pour les éditions 2008 et 2009, tout en signant en parallèle un partenariat avec La Solitaire du Figaro, pour en devenir le sponsor principale en 2008, 2009 et 2010. 

La Solitaire s'appelait alors la Solitaire du Figaro Suzuki !

Nathalie Geslin - Effectivement ! Malheureusement, la crise est survenue, qui nous a contraint à cesser ce partenariat principal. A la demande de notre réseau de concessionnaires, nous avons souhaité ne pas cesser de nous investir dans cette course, dont nous sommes devenus l'un des partenaires, comme fournisseur officiel de véhicules. En 2012, avec le reprise par Suzuki France de la distribution des moteurs hors-bord Suzuki jusqu'alors confiée à Volvo Penta, ce partenarait dans le domaine de la voile n'en est devenu que plus légitime.

Une double partenariat donc ?

Nathalie Geslin - Depuis deux ans, nous sommes en effet partenaire automobile et marine de la Solitaire du Figaro !! En mer, nous assurons les manoeuvres des bateaux pour la sécurité au moment des départs et arrivées d'étapes, tandis qu'à terre, nous fournissons la flotte de voitures de l'organisation, tout en disposant d'un stand sur lequel nos distributeurs locaux assurent leur promotion locale, dans les 3 villes étapes de la course, à savoir pour cette année Bordeaux, Concarneau et Dieppe !

Pour Suzuki, le sponsoring de la voile, c'est efficace ?

Nathalie Geslin - Le sponsoring voile est très efficace tant en termes de retombées directes - vente de voitures lors des étapes - qu'en terme de retombées indirectes, notamment de la notoriété spontanée de la marque ! Sachant qu'une telle démarche n'a de sens que dans la durée : faire quelque chose  à court terme n'aurait aucun sens et aucune efficacité, avec ue obligation : celle de se renouveler chaque année, pour toujours surprendre et susciter l'intérêt !! 

Entre Suzuki et la voile, c'est une histoire d'amour ?

Nahalie Geslin - C'est une vraie histoire d'amour, de valeurs partagées. Les skippers ont l'habitude de nous voir sur les pontons, avec un vrai engagement. Pas seulement un nom sur un drapeau ou une signature sur un poster ! Nous sommes là pour les aider, leur rendre service. Nous sommes en relation étroite avec l'organisation et pouvons changer nos plans en cas d'imprévu, car la course au large regorge d'imprévus !! Comme cette année avec l'étape de La Corogne !


=> lire aussi
autres articles
Solitaire du Figaro 2015

 
=> lire aussi
toute l'actualité
Courses & Régates
Suzuki et la Solitaire du Figaro, des valeurs partagées
Suzuki et la Solitaire du Figaro, des valeurs partagées
Suzuki et la Solitaire du Figaro, des valeurs partagées

Partager cet article

Commenter cet article