ActuNautique.com

Le chantier français Couach (33) signe la vente de 79 bateaux militaires à l'Arabie Saoudite

Le chantier français Couach (33) signe la vente de 79 bateaux militaires à l'Arabie Saoudite

Ce contrat portant sur 79 intercepteurs de 15m, comme sous-traitant du chantier allemand Lürssen, vient s'ajouter à l'obtention d'un marché de 34 patrouilleurs rapides de 30m en cours de montage par l'Odas toujours pour le compte de l'Arabie Saoudite.

Décidément, le chantier arcachonnais Couach (33) rafle la mise dans le domaine des patrouilleurs rapides pour l'Arabie Saoudite !

Selon nos confrères du Monde, la chantier naval girondin, bien connu pour ses yachts de luxe construits en composite mais qui est aussi un spécialiste des vedettes militaires rapides, vient de signer la vente de 79 intercepteurs pour le compte de Riyad.

Ce marché rentre dans le cadre d'un contrat de près de 1.4 milliard d'euros, remporté par le chantier allemand Lürssen, relatif à la livraison d'une centaine de navires à l'Arabie Saoudite, dont 79 intercepteurs, à savoir des unités de 15m, pouvant atteindre la vitesse de 57 noeuds et positionnées entre des vedettes et des patrouilleurs.

Couach interviendra donc comme sous-traitant de Lürssen, pour une commande qui est l'une des plus importantes jamais signées par le chantier de Cujan-Mestras.

Ce marché qui souligne le bon positionnement de Couach sur ce type de navires, grâce à une parfaite maîtrise de la construction en composite, intervient après l'annonce de deux gros marchés ces dernières semaines.

Tout d'abord la vente, toujours à l'Arabie Saoudite, pour 600 millions de dollars, de 34 patrouilleurs de 30m, sous l'égide de l'Odas, société créée par l'Etat français représentant notamment à Riyad l'industrie de l'armement hexagonale, un contrat que Paris souhaitait intitialement confier au duo Piriou-DCNS via leur société commune Kership. Un contrat qui leur a échappé tout d'abord par manque d'expérience sur ce type de navires, Kership construisant plutôt des unités de plus de 50m, mais aussi sur l'insistance du ministre saoudien de la Défense, le prince Mohamed Bin Salman Bin Abdul Aziz Al Saoud, également vice-prince héritier du Royaume.

La signature ensuite d'un contrat de sous-traitance de 18 mois, avec le chantier néerlandais Vandutch, relatif à la construction d'une gamme de bateaux de plaisance de 12 à 22m portant sur près de 50 bateaux par an.


=> lire aussi
toute l'actualité
de COUACH

 
=> lire aussi
toute l'actualité
Mer et Défense

Partager cet article

Commenter cet article