ActuNautique.com

Le para-pétrolier offshore en vedette au Port de Caen Ouistreham (14)

Le para-pétrolier offshore en vedette au Port de Caen Ouistreham (14)

14000 tonnes de tubes pétroliers et gaziers à destination de champs offshore Ghanéens sont en cours de chargement dans le port normand.

Les quais du Terminal portuaire de Blainville sont actuellement le théâtre d’opérations de manutention de tubes pétroliers et gaziers à destination d’un champ offshore au Ghana, dans le cadre du projet TEN, développé par l’opérateur pétrolier Tullow Ghana dans des fonds marins allant de 1 000 à 2 000 m de profondeur.

concrètement, ce ne sont pas moins de 3 200 tubes, dont la plupart mesurent 24 m de long, qui sont actuellement chargés sur 4 navires escalant successivement au Port de Caen-Ouistreham.

Une partie de ces pipelines a été réalisée selon un système de double-enveloppe (dit « pipe-in-pipe »), par la société ITP - InterPipe, entreprise basée à Louveciennes (78) et implantée par la Chambre de Commerce et d’Industrie de Caen Normandie, en 2008, sur les quais du Yard de Ranville.

Fournis en joints de 12m par Vallourec et produits pour le compte du groupe parapétrolier, Subsea 7, ces tubes de qualité premium, sans soudure et revêtus contre la corrosion, qui représentent près de 14 000 tonnes d’acier, ont été travaillés en pipe-in-pipe hautement isolés par ITP - InterPipe pendant plus d’un an, générant ainsi une centaine d’emplois localement.

En vue de leur pose dans les profondeurs du Golfe de Guinée, ces tubes sont actuellement chargés à bord du Lady Anneke, le 3ème des 4 navires qui escaleront au Port de Caen-Ouistreham entre juillet et septembre.

Les opérations de manutention, qui sont exceptionnellement longues pour ce type de trafic (plus d’une semaine), sont réalisées par le manutentionnaire et consignataire caennais Sogemar, pour le compte de Subsea 7. Réunissant plus d’une quinzaine de personnes chaque jour, Sogemar fait également intervenir en plus de son personnel, les grues et grutiers de la CCI Caen Normandie, ou encore l’entreprise de May-sur-Orne, S.N.U.B., pour le calage des tubes dans le navire.

Ce nouveau trafic pour le Port de Caen-Ouistreham démontre sa capacité à s’adapter à une marchandise exigeante mais dont la forte valeur ajoutée est bénéfique pour le territoire, l’industrie et l’emploi local.


=> lire aussi
toute l'actualité
de Caen-Ouistreham

 
=> lire aussi
toute l'actualité
Maritime
Le para-pétrolier offshore en vedette au Port de Caen Ouistreham (14)

Partager cet article

Commenter cet article

AI_nour@outlook.fr 18/08/2015 15:17

C'est bon, ça fait travailler le personnel " chantiers..." mais sur espace marin catastrophique la pollution.....