ActuNautique.com

VIDEO - retournement à 30 noeuds pour le 1er catamaran de croisière à foils

VIDEO - retournement à 30 noeuds pour le 1er catamaran de croisière à foilsVIDEO - retournement à 30 noeuds pour le 1er catamaran de croisière à foils

Un retournement impressionnant, pour le 1er catamaran de croisière à foils, le Gunboat G4 !

Le Gunboat G4 est assurément un multicoque innovant, qui se positionne sur le marché comme le tout premier catamaran de croisière à foils, c'est à dire volant au dessus des flots plutôt que navigant !

A entendre les puristes, ce type de technologie est on ne peut plus sûr.

Certes pour les professionnels et les skippers aguerris, mis ce type de voilier n'est pas à mettre en toutes les mains !

Les vitesses atteintes, près de 30 noeuds, font en effet que toute erreur de navigation ou toute rafale de vent un peu forte peut engendrer de très mavaises surprises.

A l'instar de ce retournement, lors des dernières Voiles de Saint Barth....


=> lire aussi
autres articles
Mer & Environnement

 

Partager cet article

Commenter cet article

sachin 11/09/2015 09:46

amazing first experience.

Bruce 08/09/2015 02:04

Choquer GV et loffer...

JPG 08/09/2015 00:11

Choquer ou abattre, il faut choisir vite !!! Lol

AB 08/09/2015 00:10

normal .... des que le vent au pres rentre sous la structure rigide entre les deux coques ca souleve le bateaux au vent , c est pout ca que sur les tri et cata on met des filets pour que l air et l eau puise s evacuer , ca me parait logique a de telle vitesse, moi aussi je suis partisant de la lenteur et confort a la voile , sinon j aurai un bateau a moteur pour aller vite ...... la voile est quand meme a la base une autre philosophie que la survitesse ....... émoticône wink

DM 08/09/2015 00:09

La claque aux folles! A mon humble avis, mieux aurait valu choquer l'écoute de grand voile. Dans cette délicate position, celle-ci ne fait que mettre de la pression ardente sur l'étrave du flotteur tribord. Point de vue d'un amateur ayant navigué sur des trimarans volages semblables à celui de Mike Birch.

JP 08/09/2015 00:08

C'est simple, il faut réduire très vite le couple des forces faisant gîter le cata. Le plus rapide, et de loin, c'est relâcher le hale-bas car cela réduit instantanément la puissance du haut de la GV. Ici on voit que la GV est restée bien droite sans vrillage jusqu'à la fin. Il fallait relâcher très vite à la fois l'écoute de GV et le hale-bas. On a bien choqué l'écoute du gennaker mais trop tard et la réponse en perte de puissance du gennaker est toujours relativement lente.