ActuNautique.com

Le plus dur est passé pour les 31 bateaux encore en course dans la Transat Jacques Vabre

Le plus dur est passé pour les 31 bateaux encore en course dans la Transat Jacques Vabre

Chaîne d'information Courses au Large & Régates - Les 31 équipages encore en course sur les 42 au départ du Havre naviguent désormais tous dans des conditions beaucoup moins difficiles !

En tête de course, au nord du cap Vert, Sodebo et Macif sont poussés par un vent de nord-est de 15-18 nœuds qui leur permet d’afficher de belles vitesses moyennes, tandis qu'en arrière, les Class40 voient enfin l’horizon s’éclaircir, tandis que les Multi50 et les IMOCA 60’ glissent désormais entre la latitude du cap Saint-Vincent et les Canaries.

Sur les 42 duos au départ au Havre, à ce jour 11 ont abandonné et 5 se sont déroutés pour réparer leurs avaries.

3 abandons aujourd’hui 30 octobre

Actual (Yves Le Blevec/Jean-Baptiste Le Vaillant) pour casse d’une pièce de vérin de hauban, Adopteunskipper.net (Nicolas Boidevezi/Ryan Breymaier) pour avarie sur la basse bastaque tribord et le Class40 Eärendil (Catherine Pourre/Antoine Carpentier) suite à une avarie de moteur et la perte des aériens.

5 bateaux font route... vers la terre

Bastide Otio (Kito de Pavant/Yann Régniau) arrive à Cascais pour réparer ses problèmes de communication et son ORC (voile d’avant), O Canada (Eric Holden/Morgan Watson) se déroute vers Vigo pour casse du rail de grand-voile, Hugo Boss fait route vers l’Espagne pour divers problèmes techniques, St Michel Virbac (Jean-Pierre Dick/Fabien Delahaye) fera escale à Madère pour casse de renforts structurels. Le Class40, Creno-Moustache Solidaire (Thibault Hector/Morgan Launay) tente quant à lui de gagner La Corogne suite à une avarie de barre de flèche.

Bureau Vallée poursuit la course, à l'ancienne !

Bureau Vallée (Louis Burton/Roman Attanasio) privé d’énergie, continue malgré tout la course « à l’ancienne ». Les deux skippers devront se relayer à la barre et naviguer avec leur carte papier…

Régate au mileu de l'Atlantique

Tout en pansant les plaies et bosses de leurs voiliers, les skippers de la Transat Jacques Vabre 2015 sont plus que jamais en mode compétition.

Il n’y a qu’à observer le match auquel se livrent les deux derniers trimarans géants encore en lice !

Dans des alizés (vent de nord-est) peu puissants et peu établis, François Gabart et son co-équipier Pascal Bidegorry réduisent d’heure en heure l’écart avec Sodebo Ultim’ (Thomas Coville/Jean-Luc Nélias) en se décalant plus au sud.

En tête des IMOCA 60’, Banque Populaire VIII (Armel Le Cléach/Erwan Tabarly), l’unique bateau à foils de dernière génération encore dans le match, se sent pousser des ailes, même si PRB (Vincent Riou/Sébastien Col) et Queguiner-Leucémie Espoir (Yann Eliès/Charlie Dalin) ne le laissent pas s’échapper.

Du côté des Multi50, Ciela Village (Thierry Bouchard/Oliver Krauss) garde la tête 45 milles devant FenêtréA Prysmian (Erwan Le Roux/Giancarlo Pedote). Enfin, les multicoques de 50 pieds donnent tout leur potentiel en glissant à plus de 18 nœuds de moyenne !

Enfin, dans la famille des Class40, Yannick Bestaven et Pierre Brasseur sur Le Conservateur prennent la poudre d’escampette devant Maxime Sorel et Sam Manuard sur leur V and B à moins de 40 milles…

Partager cet article

Commenter cet article