ActuNautique.com

Plus que deux trimarans Ultime en course dans la Transat Jacques Vabre

Plus que deux trimarans Ultime en course dans la Transat Jacques Vabre

Chaîne d'information Courses au Large & Régates - Des 4 trimarans Ultime engagés dans la Transat Jacques Vabre 2015, il ne reste que deux concurrents en course, Macif et Sodebo Ultim', avec l'abandon ce matin d'Actual, suite à une avarie technique probablement due à l'usure, et après le chavirage de Prince de Bretagne...

Coup dur pour les skippers Yves Le Blevec et Jean-Baptiste Le Vaillant, engagés sur la Transat Jacques Vabre 2015 à bord de l’Ultim Actual, qui sont contraints à l’abandon.

Une pièce du vérin de hauban tribord a en effet cassé, entraînant un risque de dématâge et l'impossibilité de tirer le meilleur de leur bateau.

Ayant fait demi-tour, les deux navigateurs français vont bien, et après le choc, ils ont immédiatement sécurisé leur gréement et font route vers la Trinité-sur-Mer qu’ils devraient rallier d’ici environ trois jours.

L'incident est survenu alors qu'Actual naviguait sous 2 ris trinquette pas 20 à 25 nœuds de vent, sous-toilé, à cause de grains fréquents et parfois violents. Une pièce du vérin de hauban tribord a soudain cassé, puis le mât s’est incliné de 30 à 40° sous le vent, tout en restant miraculeusement en place.... 

Yves Le Blevec, skipper de l’Ultim Actual a déclaré sur ActuNautique.com : "Ça a fait en grand « crack », le bruit caractéristique du démâtage... J’étais sur le pont, j’ai eu le réflexe de regarder sous le vent pour voir le mât tomber dans l’eau… mais non, heureusement, il s’est arrêté. Il est passé de 10° incliné au vent à 30 à 40° incliné sous le vent ! C’est une pièce du vérin de hauban tribord qui a cassé net. Une tige en acier, l’usure sans doute. Nous naviguions sous-toilés, car c’était des conditions à grains. Je pense que ça a sauvé le mât. Nous avons pris un troisième ris, empanné, puis sécurisé l’ensemble. Une fois l’urgence gérée, nous avons pris le temps de réfléchir. Il était possible de continuer la course, mais avec un bateau diminué, cela n’a plus grand intérêt et cela représentait une prise de risque importante. Démâter en plein pot au noir ne m’enchante pas vraiment. Si nous avions cassé le long des côtes brésiliennes, nous aurions bien sûr continué, mais là, pour la sécurité d’une part et pour faire progresser le projet d’autre part, il est franchement plus intéressant de rentrer, même si cela reste une décision très difficile à prendre. Ce sont des pièces que nous avions vérifiées. Nous avions même changé les poulies de ce vérin, mais pas la tige en acier. C’est très probablement dû à l’usure."

Mis à l'eau en 2007, Actual est un trimaran de 31m de long, qui met en oeuvre une surface de voilure de 395m2 au près et 500m2 au portant. Il a été construit par le chantier Boat Speed sur des plans Nigel Irens.

Plus que deux trimarans Ultime en course dans la Transat Jacques Vabre

Partager cet article

Commenter cet article