ActuNautique.com

A Saint Malo, les vieux gréements d'Etoile Marine Croisières ne veulent pas couler

l'Etoile du Roy, frégate corsaire de 3 mâts, fleuron d'Etoile Marine Croisières

l'Etoile du Roy, frégate corsaire de 3 mâts, fleuron d'Etoile Marine Croisières

Nautisme - Derrière ce que l'on appelle bateaux de patrimoine ou vieux gréements, il y a souvent des emplois précaires et des situations instables.

Il y a tout juste un an, en septembre 2014, Etoile Marine Croisières, le premier armateur français de voiliers de patrimoine avec une flotte d'une quinzaine de navires d'exception, société créée en 1990 par Bob Escoffier, changeait de mains, reprise pas Thierry Résibois avec le soutien d'Entrepreneur Venture, d'IU Cap Ouest et du Groupe Télégramme Développement.

Le repreneur souhaitait alors "se développer dans l’événementiel d’exception et à l’international". 

Confrontée à de grosses difficultés, la société a déposé son bilan en septembre 2015 et depus lors, les relations se sont particulièrement tendues entre les salariés et le nouveau propriétaire.

A telle enseigne d'ailleurs qu'hier, dans le port de Saint Malo, les salariés de l'entreprise se sont mis à tirer des coups de canon depuis la frégate Etoile du Roy afin d'attirer l'attention sur leur entreprise.

Avec un message qu'ils veulent faire passer : selon eux, tout plan de continuation ne peut s'opérer que sans son propriétaire actuel !!

Suite à l'obtention le 17 novembre d'un sursis courant jusqu'au 14 décembre par la tribunal de commerce de Saint Malo, les salariés d'Etoile Marine Croisières ont ainsi diffusé une lettre de doléances destinée aux décideurs, dans laquelle ils reprochent notamment à Thierry Résibois de fortes tensions dans l'entreprise, qui rendraient un plan de continuation placé sous son égide "non acceptable",  mais surtout une absence de démarches commerciales pour la saison 2016 et l'absence de la société du Nautic de Paris qui ouvre ses portes dans 15 jours et qui permet généralement à la société de signer bon nombre de contrats.

Ils s'étonnent d'hypothèques signées au profit des actionnaire, la veille du redressement, l'absence de tout plan d'économie depuis la mise en redressement judiciaire de la société, et un projet de déménagement coûteux.

Décryptage - L'événementiel traverse de grosses difficultés, et la gestion de bateaux de patrimoine n'est pas simple, qui fonctionne le plus souvent sous forme associative, avec des contrats de travail précaires et de - trop - nombreux bénévoles. La crainte des salariés d'Etoile Marine Croisières est de voir la flotte de la société vendue bateau par bateau au fil du temps.

A Saint Malo, les vieux gréements d'Etoile Marine Croisières ne veulent pas couler

ils font la Hune de l'actualité....

Bénéteau  Jeanneau  Mercury  Boston-Whaler  RM Fora Marine
AGL Marine  Targa  Bayliner  Quicksilver  Suzuki

Partager cet article

Commenter cet article