ActuNautique.com

Faillite pour Gunboat, le constructeur de catamarans sportifs de luxe

Gunboat files for Bankruptcy

Gunboat files for Bankruptcy

Multicoques, Yachting Nautisme - Gunboat, le constructeur américain de catamarans sportifs de luxe s'est placé sous la protection du chapitre 11 de la loi fédérale US relative à la faillite des entreprises.

L'annonce a fait l'effet d'un coup de tonnerre dans le petit milieu des multicoques : Gunboat est en faillite, incapable de faire face à ses créancoiers !

Cette décision vient clore une année 2015 que l'on pourrait qualifier d'annus horibilis pour le chantier américain qui n'aura cessé de faire face à des vents contraires qui ont finit par le jeter à terre. 

Un chantier créé en 2001 et dont l'origine remonte au lancement de deux catamarans de luxe sportif de 62 pieds, imaginés par le cabinet Morrelli & Melvin pour Clint Clemens et Peter Johnstone, qui conduisent ce dernier à créer la société Gunboat afin de commercialiser ce modèle construit en Afrique du Sud chez Harvey Yachts.

Le succès est rapidement là et la société développe sa gamme avec le Gunboat 66 puis le Gunboat 48, avant de lancer un 90 pieds, le Gunboat 90 en 2007. La gamme comprend aujourd'hui 5 modèles avec les Gunboat G4 à foils, Gunboat 55, Gunboat 65, Gunboat 72 et Gunboat 77.

Des modèles de haut de gamme, construits en carbone, et qui ciblaient une clientèle fortunée mais exigeante, qui a sans doute pris peur suite au déboires rencontrés par le chantier ces derniers mois, en particulier suite au démâtage et à l'abandon par son équipage de Rainmaker, le tout premier Gunboat 55 en mars dernier lors de sa première navigation, ou du retournement du premier Gunboat G4 à foils en avril, dont les images ont fait le tour du monde et dont le chantier vantait la sûreté et la facilité de conduite.

Des difficultés encore renforcées par des problèmes de sous-traitance, en particulier relatifs à la construction du Gunboat 60 en Chine et qui auront coûté une véritable petite fortune au chantier, tout comme le lancement d'un site de production en Caroline du Nord...

Dans ces circonstances, l'avenir de Gunboat ne peut passer que par une ouverture de son capital à de nouveaux actionnaires disposant de fonds et d'une solide culture industrielle.

Les semaine à venir diront si le chantier pourra passer la vague mais il serait dommage qu'une société aussi innovante disparaisse du monde des multicoques, d'autant que les acteurs nord-américains ne sont pas légion dans le secteur... 

Décryptage - Difficile de dire si le chantier Gunboat se sortira de ce mauvais pas, puisque la société doit faire face tant  une défiance d'une partie de sa clientèle potentielle que de problèmes de production. Un fait est certain : Gunboat s'est développé sur un marché de niche étroit, dominé notamment par le français Catana et le polonais Sunreef, sur lequel la clientèle affiche des exigeances élevées, et où les retours de bôme peuvent être fatals...


=> lire aussi
toute l'actualité
des Multicoques

 
=> lire aussi
toute l'actualité
de la Voile

ils font la Hune de l'actualité....

Bénéteau  Jeanneau  Mercury  Boston-Whaler  RM Fora Marine
AGL Marine  Targa  Bayliner  Quicksilver

Rainmaker, le premier Gunboat 55 a démâté

Rainmaker, le premier Gunboat 55 a démâté

Partager cet article

Commenter cet article