ActuNautique.com

La justice choisit un repreneur Corse pour la SNCM

La justice choisit un repreneur Corse pour la SNCM

Maritime, Pêche & Fluvial - La justice a tranché ce matin et désigné le repreneur de la SNCM.

De reports en délais supplémentaires, le dossier relatif à la reprise de la SNCM aura été aussi rocambolesque que l'inénarrable saga de cette compagnie haute en couleurs, et la seule chose qu'on puisse lui souhaiter désormais est de redevenir une simple compagnie de transport maritime !

Un repreneur corse pour la SNCM

Ce matin, le tribunal de commerce de Marseile a en effet retenu l'offre de reprise du transporteur corse Patrick Rocca, offre qui prévoit le maintien de 873 emplois sur les 1.400 CDI actuellement employés par la compagnie maritime, et qui sera effective à compter du 1er janvier 2016.

Trois autres dossiers étaient en lice, le premier présenté par l'ancien président du port de Marseille, Christian Garin, le second par l'armateur américain Baja Ferries et le troisième par un groupement d'entrepreneurs corse, Corsica Maritima.

Déjà un mouvement de grève à venir !

Au vu des dossiers, l'offre de Patrick Rocca a semblé la plus pérenne aux juges consulaires, qui prévoit la création d'une "compagnie maritime méditerranéenne neutre" dénommée MCM,  bénéficiant des fonds propres du groupe Rocca (81 millions de CA et 100 millions d'actifs imobiliers), qui conserve l'équipe dirigeante de la SNCM et fait entrer les salariés au capital de l'entreprise à hauteur de 10%.

Pour accueillir cette décision, l'intersyndicale de la SNCM a déposé un préavis de grève de 24 heures renouvelable pour ce samedi, afin de dénoncer les licenciements à venir. 

Décryptage - la désignation de Patrick Rocca n'est pas une surprise en soi, l'homme d'affaires ayant reçu le soutien, lors de la dernière audience, des juges-commissaires, du représentant du régime de garantie des salaires (AGS) et du procureur de la République de Marseille. Des questions demeurent quant aux éventuels recours en justice déposés par des candidats écartés, et l'accueil social de cette reprise au sein de l'entreprise... Autant d'incertitudes qui renforcent le compétiteur de toujours, Corsica Ferries.

Partager cet article

Commenter cet article

roland 20/11/2015 17:26

Dommage

thierry 20/11/2015 15:33

tant qu'à sombrer....