ActuNautique.com

Le Canot Tout Temps SNSM en route pour le Nautic de Paris

Le Canot Tout Temps SNS 095 de la station du Croisic chargé sur un camion à Paimboeuf pour aller au Nautic de Paris
Le Canot Tout Temps SNS 095 de la station du Croisic chargé sur un camion à Paimboeuf pour aller au Nautic de ParisLe Canot Tout Temps SNS 095 de la station du Croisic chargé sur un camion à Paimboeuf pour aller au Nautic de Paris

Le Canot Tout Temps SNS 095 de la station du Croisic chargé sur un camion à Paimboeuf pour aller au Nautic de Paris

Nautisme - Pour la toute première fois, l'association des Sauveteurs en Mer SNSM présentera sur le Nautic de Paris son navire amiral, à savoir un canot tout temps (CTT).

La période actuelle n'est pas simple pour l'association des Sauveteurs en mer SNSM, dont le financement vient en grande partie de dons et de subventions, qui doit faire face au retrait de certaines collectivités territoriales !

Dans une situation financière délicate, l'associaton a cru pouvoir bénéficier du support de l'Etat pour assurer sa mission de service public, mais il semble que les promesses n'engagent que ceux qui les croient... Le tout dernier projet de mise en place d'une taxe sur l'éolien offshore au profit du sauvetage en mer semble en effet devoir être repoussé, et si le financement de l'association est assuré jusqu'en 2017, la grande inconnue règne ensuite...

En attendant, l'association ne baisse pas les bras et exposera à Paris son plus gros navire d'intervention, un Canot Tout temps, une vedette de 15.50m de long, conçue pour intervenir dans les conditions le plus difficiles.

Ce Canot Tout Temps parisen le temps du Nautic, est en fait celui de la station du Croisic (SNS 095). Il a été lancé en 1999 et construit par le chantier Sibiril Technologies.

Après un carénage puis une navigation vers Paimboeuf, il est sorti de l'eau le 20 novembre au port de pêche et a été chargé sur un camion pour prendre la route vers la Porte de Versailles, qu'il devrait atteindre le 26.

Un bel investissement qui permettra de sensibiliser tout un chacun sur le sauvetage en mer mais qui ne doit pas nous faire oublier que si les plaisanciers représentent 75% des interventions de la SNSM, ils ne sont que 50 000 à lui verser un don chaque année, ce qui est extrêmement faible au regard des 4 millions de plaisanciers français.

Sachant qu'un don de 30 euros ne coûte que 10,20 euros avec la déduction fiscale qu'il entraîne, les plaisanciers portent sans doute en eux la solution pour pérenniser le financement des sauveteurs en mer...


=> lire aussi
230 autres articles
sur la SNSM

 

ils font la Hune de l'actualité....

Bénéteau  Jeanneau  Mercury  Boston-Whaler  RM Fora Marine
AGL Marine  Targa  Bayliner  Quicksilver  Suzuki

Partager cet article

Commenter cet article