ActuNautique.com

Sécurité en mer - comment s'assurer du bon fonctionnement de sa radio VHF ?

Sécurité en mer - comment s'assurer du bon fonctionnement de sa radio VHF ?

Nautisme, Maritime, Pêche et Fluvial - Avant toute navigation sur un bateau équipé d'une radio VHF, il incombe à son capitaine de s'assurer du bon fonctionnement de cette radio, indispensable en cas de problème ou pour assister un bateau en difficulté une fois en mer.

Avec la réforme de la division 240 de Mai 2015, la radio VHF fixe sera obligatoire à compter du 1er janvier 2017 au-delà de 6 Milles d'un abri. Dans ce cadre, le CRR ou Certficat Restreint de Radiotéléphoniste sera donc également obligatoire sur tous les bateaux s'éloignant à plus de 6 milles nautiques d'un abri.

Etre équipé d'une radio VHF c'est bien, mais être bien sûr qu'elle fonctionne comme elle le devrait est encore mieux !!

Son contrôle avant toute navigation est obligatoire et à la portée de tout plaisancier ! Il se réalise en deux étapes distinctes...

Première étape : le contrôle visuel de la VHF

Le contrôle de l'antenne et de sa descente

  • s'assurer que l’antenne est bien une antenne VHF marine fonctionnant dans la bande 156-162 MHz.
  • vérifier l’état du câble coaxial qui doit être d’un seul tenant de l’antenne à l’émetteur. Les passages de câbles (presses étoupes) et la partie extérieure sont les parties les plus vulnérables pour le câble.
  • faire attention que le le câble coaxial ne cohabite pas avec des câbles d’alimentation.
  • vérifier l'état de la connection. Pour ce faire, déconnecter la prise d’antenne sur l’arrière de la VHF et s'assurer que les soudures sont propres, et l’ensemble parfaiement sec. Faire de même avec la prise à l’antenne si elle est présente.
  • S'assurer de l'intégrité du coaxial : un simple trou de la taille d'une tête d'épingle dans la gaine exposée à l'extérieur du bateau permet à l’eau de remonter ce câble jusqu’à l’émetteur par capillarité...
    Pourquoi ce contrôle ? Un manquement à ces recommandations engendre directement une « puissance retour » importante qui peut altérer le fonctionnement de la VHF et aller jusqu’à sa destruction dans certains cas.

Le contrôle de l’alimentation électrique

  • s'assurer que la source d’alimentation est en bon état et qu’elle est suffisante pour garantir un fonctionnement optimal du matériel.
  • procéder à un entretien régulier des batteries du bateau. 
  • vérifier le bon état de la prise d’alimentation de façon à éviter coupures et autres courts-circuits…
    Pourquoi ce contôle ? Rien de plus rageant qu'une VHF inopérante du fait d'une puissance électrique insuffisante ou d'une prise d'alimentation humide...

Le contrôle de l'émetteur / récepteur 

  • Veiller au bon état de la prise micro et de la pédale d’alternat du microphone.

​Seconde étape : un test de contact avec une autre station VHF

Une fois la vérification visuelle de sa VHF effectuée, il revient alors de la tester, afin de voir si tout fonctionne correctement ! Lors de ce test, il faudra tout particulièrement veiller à :

  • La qualité de la transmission de sa voix (la modulation). Un son sourd et peu compréhensible peut s'expliquer par une pastille micro défectueuse.
  • La portée de son installation. Plus son antenne est haute, plus la portée sera importante.
  • Dans le cas où l'on dispose d’un wattmètre/TOS mètre, il est possible de connecter son appareil à la sortie de son émetteur : la mesure de la puissance retour doit être inférieure à 10 % de la puissance délivrée par l’émetteur. 
  • Attention : la présence d'éclairages LED, notamment au niveau des feux de position, peut entraîner un brouillage des émissions radio VHF et de l'AIS. Il convient donc de procéder à des tests et de démonter ce type d'équipements si nécessaire en cas de problème... Voir article ci-dessous.

=> 60 autres articles traitant de la VHF Bateaux


DANGER !! 
Les fréquences VHF radio et AIS brouillées par les éclairages à LED

ils font la Hune de l'actualité....

Bénéteau  Jeanneau  Mercury  Boston-Whaler  RM Fora Marine
AGL Marine  Targa  Bayliner  Quicksilver

Partager cet article

Commenter cet article

oceanrace31 16/07/2016 13:58

Pour andygu : je viens de le passer, je vous confirme que le CRR est obligatoire à partir 6 milles

andygu 13/11/2015 00:17

en fait le CRR est obligatoire en dehors des hauts territoriales soit 20 milles et non 6 milles

Pat 12/11/2015 22:12

Pour Arnaud l, avec tout le respect que chacun doit aux personnes handicapées, sachez quand même, qu'en matière de navigation professionnelle, on ne peut être ni mal voyant, ni mal entendant, et c'est heureux ainsi !

Arnaud L 12/11/2015 19:24

il faudrait surtout aussi des radio vhf numerique ou l on puissent taper un texte , car par exemple moi je suis mal entendant !"et je navigue alors la vhF....... pra contre par le systeme AIS il serait possible d appeller par texte les autres et les secours... effectivement le progrés ne sert pas qu au progrés mais parfois a faire des sous !