ActuNautique.com

Transat Jacques Vabre - le duo Coville-Nélias second à Itajai sur Sodebo Ultim'

Transat Jacques Vabre - le duo Coville-Nélias second à Itajai sur Sodebo Ultim'

Courses au Large & Régates - Le trimaran Ultime Sodebo a franchi la ligne d’arrivée brésilienne de la Transat Jacques Vabre 2015 cet après-midi, à 14h 17min 38sec , heure de Paris.

Les co-skipers Thomas Coville et Jean-Luc Nélias auront donc mis 13 jours 47 minutes et 38 secondes, à la vitesse moyenne de 17,26 nœuds sur le parcours théorique de 5 400 milles entre les ports du Havre et d'Itajaí.

En réalité, le maxi trimaran de 31 mètres a cumulé 6 415 milles sur l’eau à la vitesse moyenne de 20,51 nœuds.

Sodebo Ultim’, l'un des deux seuls trimarans ultime encore en course sur les 4 engagé, est arrivé 7h 18min et 11sec derrière Macif.

Grand animateur de la flotte des Ultime dès les premiers milles de course, Sodebo Ultim’ n’aura eu de cesse de creuser l’écart avec MACIF dans une descente du golfe de Gascogne tonique. A la latitude de Gibraltar, Thomas Coville et Jean-Luc Nélias sont à 65 milles devant François Gabart et Pascal Bidégorry.

Débute alors, le long des côtes marocaines un mano a mano captivant au cours duquel les équipages ont dû faire des choix stratégiques pour aborder au mieux le Pot au Noir. Un empannage au nord des îles du cap Vert décale ainsi les trajectoires des deux trimarans géants, Sodebo Ultim’ étant positionné un peu plus à l’ouest.

Macif prend alors les devants et glisse en premier à la sortie du Pot au Noir. Suivra un course-poursuite le long des côtes brésiliennes jusqu’à Itajaí, durant laquelle l’équipage de Sodebo Ultim’ s’accrochera pour tenter de réduire son écart de 260 milles à 88 milles au moment de l’arrivée de Macif…

Pour la petite histoire, Thomas Coville avait gagné la Transat Jacques Vabre avec Hervé Jan en 1999... sur le monocoque Sodebo !

ils font la Hune de l'actualité....

Bénéteau  Jeanneau  Mercury  Boston-Whaler  RM Fora Marine
AGL Marine  Targa  Bayliner  Quicksilver

Partager cet article

Commenter cet article