ActuNautique.com

VIDEO - test de retournement réussi pour le nouveau canot tout temps des sauveteurs en mer SNSM

VIDEO - test de retournement réussi pour le nouveau canot tout temps des sauveteurs en mer SNSMVIDEO - test de retournement réussi pour le nouveau canot tout temps des sauveteurs en mer SNSM

Nautisme, Maritime, Pêche et Fluvial - C'est dans le bassin du port de Roscff, dans le Finistère Nord, qu'a eu lieu de test de retournement du nouveau canot tout temps, le navire amiral des sauveteurs en mer SNSM, construit par le chantier Sibiril Technologies.

Dans le jargon des sauveteurs en mer, son acronyme est CTT-NG, à savoir Canot Tout Temps Nouvelle Génération. Long de 17,80m et large de 5,20m, ce bateau a une particularité parmi tant d'autres, qui est d'être auto-redressable, entendez par-là que retourné par une déferlante, il doit être capable de revenir à l'endroit, à l'instar d'un voilier quillard.

C'est ce test qi a eu lieu vendredi et qui s'est parfaitement déroulé, qui consiste à retourner volontairement le bateau au moyen d'une sangle actionnée par une grue, timonerie dans l'eau, pour constater qu'il se redresse alors pour reprendre sa positon normale !

Christian Hélou, directeur technique des Sauveteurs en Mer SNSM explique les raisons de ce test pour ActuNautique.com : "Cette opération de qualification atteste des garanties réelles de sécurité offertes, en « tous temps » par ce navire aussi bien pour les sauveteurs que pour les personnes secourues en cas de retournement accidentel dans une mer déchainée".

La foule à Roscoff pour le test de retournement

Pour ce test spectaculaire s'il en est, des dizaines de spectateurs s'étaient massés sur le quais du port de Roscoff aux côtés de Xavier de la Gorce, président national de la SNSM et de nombreux sauveteurs bénévoles, de plusieurs stations bretonnes notamment, des responsables du chantier et de l'architecte naval.

Pour ne as endommager certains équipements secondaires mais fragiles, ces derniers n'avaient volontairement pas été montés à bord. Car ce bateau, le premier CTT-NG est ensuite retourné au chantier Sibiril Technologies en vue de travaux de finition, après des essais en mer qui auront lieu en décembre.

Réalisé uniquement sur le prototype, ce test de redressement ne sera pas nécessaire sur le CCT-NG destiné à la station des Sables d'Olonne qui sera commandé en décembre 2015 et construit en 2016, ni sur celui de Sète qui sera construit en 2017.

Ce bateau hauturier, insubmersible et auto-redressable, qui mesure 17.80m de long pour 5.20m de large, est le navire emblématique de la SNSM, qui arrive à point nommé pour remplacer en janvier prochain le CTT « Ville de Paris » mis en service il y a 35 ans à la station de l'île de Sein.

Adapté au sauvetage au large, pouvant sortir par toutes conditions météo, et dans les mers les plus difficiles, il est doté d'une longue autonomie et des équipements les plus performants en matière de recherche d'embarcations et de recueil de naufragés. Ce bateau pourra accueillir jusqu'à 70 passagers !! Pour la première fois sur une embarcation de la SNSM, a été aménagé un espace réservé aux soins qui pourront être prodigués à bord au profit de malades ou de blessés.

Le CTT-NG ne remplacera pas tous les CTT en service

Xavier de la Gorce, président de la SNSM a tenu à souligner que "Le CTT NG, de par son format, ses technologies embarquées, sa capacité d'emport, sa puissance, devient le nouveau navire emblématique de la SNSM", mais a-t-il précisé, "c'est un produit très haut de gamme et coûteux qui n'a pas vocation à remplacer systématiquement tous les CTT actuels de la SNSM".

Un nouveau bateau de sauvetage du futur devrait en effet être prochainement mis à l'étude, au terme de plusieurs mois de réflexion, dont l'objectif est de pourvoir au remplacement d'un certain nombre de CTT actuellement en service.

Rappelons que 11 d'entre eux arriveront en fin de vie dans les 5 à 7 ans à venir sur les 40 que compte la SNSM . L'étude des comptes rendus et des statistiques d'interventions autant que l'examen des particularités locales permettront de définir, en concertation étroite avec les stations, le moyen le mieux adapté pour répondre au juste besoin des stations.


=> lire aussi
230 autres articles
sur la SNSM

 

ils font la Hune de l'actualité....

Bénéteau  Jeanneau  Mercury  Boston-Whaler  RM Fora Marine
AGL Marine  Targa  Bayliner  Quicksilver

Partager cet article

Commenter cet article

Praud 18/11/2015 09:14

Tres grand respect